Grossesse : quelques vitamines suffisent, sans se ruiner. - Alimentation, Santé et Bien être

Grossesse : quelques vitamines suffisent, sans se ruiner.

Nombreuses sont les femmes à céder aux sirènes du marketing publicitaire, recommandant la prise de compléments alimentaires spéciaux pendant la grossesse. Pourtant, plusieurs études anglaises et canadiennes affirment que ces “traitements” sont pour la plupart inutiles et coûteux.

Grossesse : de simples cocktails de vitamines suffisent

Tous les magazines féminins que les mamans feuillettent quand elles attendent un enfant sont remplis des mêmes publicités pour des compléments alimentaires spécialement conçus pour la femme enceinte. Des compléments qui sont parfois vendus à prix d’or. Certains gynécologues s’offusquent de voir dans leur cabinet des patientes avec un sac rempli de vitamines et autres compléments alimentaires, coûteux et donc, la plupart du temps, inutiles.

Plusieurs études arrivent en effet à la conclusion qu’en dehors d’une prescription médicale spécifique, visant à compenser une carence en vitamines ou en fer décelée par des analyses de sang, les femmes enceintes n’ont pas besoin de prendre quoi que ce soit pendant leur grossesse.

De la vitamine B9 et du fer

Seul un peu de vitamine B9 (acide folique) au début, et de fer, à la fin, pour faire remonter le taux de plaquettes sanguines, peuvent être bénéfiques, mais les femmes enceintes dont la grossesse se déroule normalement peuvent parfaitement s’en passer. 

Ces études parviennent à la conclusion que les cocktails de vitamines classiques, vendus en pharmacie, pour doper en cas de fatigue, sont largement suffisants pour les femmes enceintes qui voudraient un petit coup de pouce.

Attention : une supplémentation en vitamine A n’est pas nécessaire ni même recommandée pendant la grossesse.

commentaires

commentaires