Faut-il encore boire du lait ? Le lait est-il mauvais pour la santé ? - Alimentation, Santé et Bien être

Faut-il encore boire du lait ? Le lait est-il mauvais pour la santé ?

Hypertension, diabète, indigestion ou obésité, le lait est accusé de tous les maux par celles ou ceux qui sont intolérants au lactose. Pourtant, boire du lait est essentiel pour solidifier les os et protéger le corps de l’ostéoporose car il est riche en calcium. Alors, faut-il encore ou non boire du lait ? Réponse avec Fourchette & Bikini.

Le lait, bon ou mauvais pour la santé ?

Depuis que l’on est jeune, on nous rebat sans cesse aux oreilles qu’il faut manger des produits laitiers pour rester en bonne santé. Figure emblématique de cette catégorie d’aliments, le lait est la boisson lactée que petits et grands ont l’habitude de consommer. Écrémé, demi-écrémé ou entier, le lait de vache est le plus populaire en France. D’origine animale, il contient plusieurs vitamines et minéraux essentiels pour rester en bonne santé. Vitamine D, calcium, phosphore ou lactoferrine (une glycoprotéine), il protège les os et joue un rôle dans la prévention de diverses maladies cardiovasculaires ou de certains cancers.

Pourtant, le lactose qu’il contient ne cesse d’être montré du doigt et est jugé mauvais pour la santé. Responsable chez certains d’une hypertension, d’un diabète, de douleurs intestinales ou d’une obésité précoce, le lait serait loin d’être un « super-aliment » comme on le croit…

Allergie au lait et intolérance au lactose

Le lactose, présent dans tout lait d’originale animale, est un glucide appelé « sucre du lait » digéré par la lactase dans le corps humain. La lactase est une enzyme digestive fabriquée par l’organisme lui-même, et indispensable à la bonne assimilation de ce lactose dans l’intestin grêle. Jusqu’ici aucun problème excepté que cette lactase n’est pas assez « puissante » chez certaines personnes. Pour celles-ci que l’on dit « intolérantes au lactose », le lactose passe directement dans leur intestin sans avoir été assimilé par la lactase. Il leur occasionne alors divers problèmes de santé, comme ceux cités ci-dessus.

A côté de ça, le lait peut aussi occasionner des allergies chez certains individus. Sans qu’ils soient intolérants au lactose, ce n’est pas le lactose du lait mais un élément allergène (une protéine de lait le plus souvent) qui est à blâmer. En effet, cette protéine de lait peut provoquer une (mauvaise) réaction immunitaire sur leur corps et engendrer alors divers soucis de santé. L’élément allergène -la protéine de lait- visé ? Celle-ci est ignorée mais est bel et bien présente dans le lait de vache comme dans tout autre lait d’origine animale.

Des laits dits végétaux au risque zéro

Les méfaits du lactose et, plus généralement, du lait d’origine animale sur la santé est un phénomène très répandu. Rien que 75% de la population souffrirait d’une intolérance au lactose. Pour ces personnes, les laits d’origine animale doivent être mis de côté… au profil des laits végétaux, des « faux laits » produits à partir d’eau et de graines de céréales broyées et bouillies.

Lait de soja, lait d’avoine, lait d’amande ou lait de noisette… Ces boissons végétales dites « lactées » possèdent quasiment les mêmes bienfaits que le lait d’origine animale sans qu’elles contiennent du lactose ou une protéine de lait, néfastes pour la santé. Ils sont alors une excellente alternative chez les personnes intolérantes ou allergiques au lait de vache, au lait de chèvre et compagnie.

Source : Fourchette & Bikini.

commentaires

commentaires