Tabac : l’AVC menace plus les fumeuses que les fumeurs

Des chercheurs finlandais sont arrivés à la conclusion que les fumeuses risquent plus de faire un AVC que les hommes, à consommation identique de tabac.

Le problème, c’est que ces chercheurs n’ont pas encore trouvé pourquoi les femmes sont plus sujettes aux AVC que les hommes, quand elles fument. Mais ce que les statistiques qu’ils ont étudiées révèlent, c’est une augmentation par 4 (3,89, pour être précis) du risque d’AVC chez les femmes consommant entre un demi et un paquet de cigarettes par jour, contre « seulement » par un peu plus de 2 (2,13), pour les hommes.

Plus de risques d’AVC chez les fumeuses

Chez les « petits fumeurs », c’est à dire ceux qui fument moins de dix cigarettes par jour, le risque est encore multiplié par près de 3 (2,95) chez les femmes, contre « seulement » par près de 2 (1,93) chez les hommes. On constate bien, à la lecture de ces chiffres, que les fumeuses voient donc leurs risques de faire un AVC démultipliées par l’accroissement de la consommation de tabac, ce qui est moins significatif chez les hommes.

L’étude, publiée dans la revue Stroke ne détaille pas si les chercheurs ont intégré les facteurs aggravants que sont la prise de pillule de troisième et quatrième génération. On sait en effet que ces contraceptifs, associés au tabac, amplifient les risques de pathologies cardio-vasculaires chez les femmes.

L’arrêt du tabac diminue immédiatement les risques cardio-vasculaires

En revanche, l’étude confirme que l’arrêt de la cigarette a des effets positifs immédiats sur la santé. Le risque d’AVC revient ainsi à la normal chez les fumeuses comme chez les fumeurs, six mois seulement après l’arrêt de la cigarette…

commentaires

commentaires

Alain :