Des substances toxiques dans les tampons ?

Des substances toxiques ont été retrouvées dans les tampons et protections féminines de plusieurs grandes marques, selon 60 millions de consommateurs qui réclame des contrôles plus rigoureux de la part des pouvoirs publics.

Le magazine 60 millions de consommateurs dénonce la présence de résidus « potentiellement toxiques » (dioxines, glyphosate, pesticides… ) dans les tampons et protections féminines de grandes marques. Même si « les niveaux relevés sont faibles » comme l’affirme la revue de l’Institut national de la consommation (INC), certaines de ces substances sont des perturbateurs endocriniens et classées cancérigènes par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ).

Les résultats des analyses que 60 Millions a publiés ont poussé la marque de produits d’hygiène féminine bio Organyc à faire des investigations qui « ont confirmé que des traces résiduelles de glyphosate ont été détectées sur un échantillon ». Le fabricant a donc procédé au rappel de 3.100 boîtes de protège-slips en France et au Canada.

commentaires

commentaires