Problèmes dentaires : quelles conséquences ?

Perdre ses dents est un des premiers risques liés aux caries non soignées (45 % des plus de 65 ans en ont au moins une). Idem pour l’inflammation des gencives, lorsqu’elle gagne l’os qui entoure la dent : c’est la maladie parodontale, qui peut conduire au déchaussement de la dent. Avoir des « trous » dans la bouche porte atteinte à l’image de votre parent. Mais pas seulement. Qui dit perte de dents, dit aussi difficultés à parler, donc à communiquer et surtout difficultés à manger.

Un risque de malnutrition

De bonnes dents, c’est essentiel pour bien se nourrir. À l’inverse :

  • Des douleurs dentaires ou une mauvaise adaptation d’un appareil dentaire entraînent des difficultés à s’alimenter correctement.
  • La perte de dents, qui rend la mastication difficile, peut inciter votre parent à se tourner vers des aliments plus mous, au détriment de l’équilibre alimentaire.
  • Une mastication insuffisante entraîne une moins bonne digestion. Les fragments des aliments sont alors trop gros pour être bien assimilés dans l’intestin, ce qui empêche de profiter pleinement de leurs apports nutritionnels.
  • Des morceaux mal mastiqués, avalés tout rond, font courir un risque de fausse route et de suffocation.

Il y a donc risque de malnutrition et de dégradation de l’état de santé de votre proche.

Un risque d’infections

La présence de caries ou d’une maladie parodontale, toutes deux dues à des bactéries, constitue une porte d’entrée pour les infections. Les germes, en se diffusant dans le sang, sont susceptibles de favoriser ou d’aggraver certaines maladies (diabète, problèmes cardiovasculaires, pneumopathies), voire dans les cas les plus graves, d’entraîner une infection générale.

La parade : prévenir et soigner tôt

Pour éviter d’en arriver là, conseillez à votre parent de :

  • Prendre soin de ses dents pour les conserver le plus longtemps possible en ayant une bonne hygiène dentaire ;
  • Aller chez son dentiste au moins une fois par an. Lui seul est capable de détecter des caries débutantes, une maladie des gencives. Il est aussi important qu’il contrôle les anciennes obturations (plombages, composites, inlays) et les éventuelles prothèses de votre parent, qu’elles soient fixes (couronnes, bridges) ou amovibles. Aucune n’est en effet éternelle ;
  • Remplacer les dents qui lui manquent dès que possible. Des dents absentes risquent d’entraîner la perte d’autres dents, qui ne sont plus « calées » et se mettent à bouger. Plusieurs solutions sont possibles, en fonction du nombre de dents à remplacer et des ressources de votre parent. Lire à ce sujet notre article « Perte de dents : des solutions adaptées au grand âge ».

Intervenir tôt est la meilleure façon d’éviter des soins compliqués et coûteux.

Source : vivreenaidant.fr

commentaires

commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.