Maladies cardio-vasculaires : attention aux multiples grossesses

Deux nouvelles études semblent indiquer qu’il existerait un lien entre le nombre d’enfants et le risque de maladies cardio-vasculaires chez les deux parents.

Le nombre d’enfants apparaît comme un nouveau facteur de risque qui influencerait la probabilité de certaines maladies cardio-vasculaires, selon les résultats de deux études publiées dans la revue médicale Circulation . Et ce, chez les deux parents.

La première étude qui a suivi plus d’un demi-million de Chinois a observé un lien direct entre le nombre d’enfants et le risque de maladie coronarienne et d’ accident vasculaire cérébral. Elle a montré la même association pour les femmes et les hommes.

« Le risque diminue lorsqu’on a un enfant, puis augmente avec deux enfants ou plus », explique le professeur Regitz-Zagrosek, professeure, présidente du groupe de travail « Gestion des maladies cardiovasculaires au cours de la grossesse  » de la Société européenne de cardiologie.

Les scientifiques ont également démontré la même association entre le nombre d’enfants et le risque de diabète chez les femmes et les hommes.

Pour les auteurs de l’étude, « avoir un enfant est protecteur parce que les parents ont un soutien social quand ils vieillissent. Mais s’ils ont un grand nombre d’enfants, cet avantage disparaît parce que cela augmente la pression économique et sociale sur les parents. »

Trouver des preuves biologiques

Le professeur Regitz-Zagrosek a déclaré que d’autres recherches devraient étudier les mécanismes biologiques et socio-économiques pour expliquer la relation entre le nombre d’enfants et le risque cardiovasculaire. « Il existe des preuves que la grossesse entraîne des altérations qui modifient la réaction du corps à d’autres facteurs de stress cardiovasculaires ».

Risque de fibrillation auriculaire

Les chercheurs de l’Institut de recherche en santé des populations à l’Université McMaster au Canada ont eux, découvert que les femmes en bonne santé avaient un risque accru de fibrillation auriculaire, si elles avaient de multiples grossesses.

Les chercheurs ont analysé les données médicales de 34 639 femmes qui ont participé à l’étude de la santé des femmes, sur la prévention primaire des maladies cardiovasculaires et le cancer. Ils ont constaté qu’un nombre croissant de grossesses augmentait le risque de fibrillation auriculaire.

« Notre étude ne doit pas décourager les femmes à avoir des enfants, » a déclaré Jorge A. Wong, auteur de l’étude. « Cependant, notre recherche souligne que de multiples grossesses prédisposent les femmes à un risque plus élevé, et plus de recherches sont nécessaires pour nous aider à comprendre pourquoi. »

Source : topsante.com

commentaires

commentaires