Les méfaits peu connus du changement d’heure

 

Cela ne vous aura sans doute pas échappé : dans la nuit de samedi à dimanche, nous passerons à l’heure d’été. Grâce à ce changement d’heure, nous profitons de journées plus longues et nous en finissons avec le blues de l’hiver. Que de bonnes raisons de se réjouir !

Pourtant, un tiers des personnes interrogées vivent mal ce changement du fait des perturbations liées au dérèglement de leur rythme de sommeil [1].

Des chercheurs se sont intéressés à ce problème. Ils ont découvert que ces perturbations a priori anodines peuvent provoquer des troubles de la digestion et de l’humeur. Une étude suédoise datant de 2008 a même montré que le passage à l’heure d’été augmente le risque de crise cardiaque dans la semaine qui suit [2].

Heureusement, pour la majorité d’entre nous, les désagréments liés au changement d’heure sont passagers et sans gravité. Mais ces découvertes récentes révèlent que la moindre perturbation de notre sommeil peut avoir des conséquences physiologiques plus graves qu’il n’y paraît.

A l’inverse, un sommeil de qualité peut faire des merveilles pour votre santé. Comme pour votre alimentation, vous devez donc y être particulièrement attentif.

[1] Benedict C et al. Acute sleep deprivation increases serum levels of neuron-specific enolase (NSE) and S100 calcium binding protein B (S-100B) in healthy young men. SLEEP, December 2013.
[2] Effects of insufficient sleep on circadian rhythmicity and expression amplitude of the human blood transcriptome Carla S. Möller-Levet1, Simon N. Archer1, Giselda Bucca1, Emma E. Laing, Ana Slak, Renata Kabiljo, June C. Y. Lo, Nayantara Santhi, Malcolm von Schantz, Colin P. Smith1, and Derk-Jan Dijk1,2.

commentaires

commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.