L’épidémie de grippe saisonnière fait son grand retour

Selon l’agence Santé publique France, tous les indicateurs de la grippe en métropole étaient en hausse du 5 au 11 décembre 2016. Mais il n’est pas trop tard pour se faire vacciner.

Le risque de décès existe

L’épidémie de grippe saisonnière a fait son grand retour en Bretagne et en Île-de-France. Et de nouvelles régions pourraient bien subir le même sort dans les semaines à venir. « La vaccination reste le meilleur moyen pour se protéger, protéger son entourage et limiter les risques de complications qui peuvent entraîner une hospitalisation, voire le décès chez les personnes les plus fragiles », a rappelé la ministre de la Santé Marisol Touraine, dans un communiqué.

Il n’est en effet pas trop tard pour se faire vacciner. La Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Auvergne-Rhône Alpes et l’Occitanie ont elles aussi connu « une forte augmentation des syndromes grippaux », précise SOS Médecins France. Alors, si vous êtes une personne âgée, malade ou enceinte, n’hésitez plus à vous faire vacciner. Le risque de décès existe, notamment si le malade a déjà une fonction respiratoire déficiente ou si une infection bactérienne vient compliquer la grippe.

2 personnes mortes depuis le 1er novembre

Selon l’agence Santé publique France, depuis le 1er novembre 2016, 27 patients atteints de grippe ont été admis en réanimation et deux personnes sont mortes. La moitié de ces personnes n’était pas vaccinée. « Contrairement aux idées reçues, la grippe n’est pas une infection saisonnière banale ! Le virus tue chaque année, notamment des personnes fragiles », a insisté Marisol Touraine.

Pour limiter la transmission du virus, les autorités sanitaires recommandent aux personnes malades d’éviter de rentrer en contact avec d’autres personnes et de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, de couvrir son nez en cas de toux ou d’éternuement et d’utiliser des mouchoirs en papier à usage unique.

La grippe saisonnière s’accompagne d’une forte fièvre (autour de 39 °), de fatigue, de douleurs musculaires et articulaires, de maux de tête et d’une toux sèche. La personne contaminée est contagieuse jusqu’à cinq jours après le début des premiers symptômes chez l’adulte, et jusqu’à sept jours chez l’enfant.

Source : passeportsante.net

commentaires

commentaires