Le kyste aux ovaires.

Le kyste de l’ovaire est un problème assez fréquent, puisqu’environ 5 % des femmes en développent un au cours de leur vie. Faisons le point sur cette pathologie le plus souvent sans conséquence.

Qu’est-ce que c’est ?

kyste-ovaires

Les kystes de l’ovaire sont des petites grosseurs (comme des petites poches) remplies de liquide qui se forment au sein de l’un ou des deux ovaires.

On distingue deux types de kystes :

Le kyste fonctionnel, qui se développe chez les femmes en âge de procréer. Les kystes fonctionnels sont les plus fréquents, ils sont toujours bénins et disparaissent en général spontanément.

Le kyste organique touche majoritairement les femmes plus âgées. Les kystes organiques sont bénins dans la majorité des cas, mais sont potentiellement cancéreux.

Selon le Collège national des gynécologues et obstétriciens français, 45 000 femmes seraient hospitalisées chaque année pour une tumeur bénigne de l’ovaire.

Quels sont les signes d’un kyste aux ovaires ?

Woman with her monthly menstrual pains clutching her stomach with her hands as she becomes stressed by the ongoing cramps, torso view of her hands and tummy isolated on white

Woman with her monthly menstrual pains clutching her stomach with her hands as she becomes stressed by the ongoing cramps, torso view of her hands and tummy isolated on white

 

Le kyste ovarien ne présente en général pas de symptôme et est simplement découvert à l’occasion d’un examen gynécologique.

La patiente peut cependant ressentir des pesanteurs pelviennes, des douleurs abdominales, des anomalies des règles ou des troubles urinaires, des nausées, des vomissements, de la constipation, des douleurs durant les rapports sexuels (dyspareunie) ou des saignements.

Comment le prévenir ?

examen-gynecologique

On ne peut pas vraiment prévenir le kyste ovarien.

Toutefois, des examens réguliers permettent de détecter au plus tôt un problème au niveau des ovaires.

Si vous remarquez un changement dans votre cycle menstruel ou un autre des symptômes vus précédemment, parlez-en à un professionnel de santé.

Quand faut-il s’inquiéter ?

mal-de-ventre-intense

Les kystes, lorsqu’ils ne disparaissent pas spontanément, peuvent se rompre, tordre l’ovaire ou provoquer des douleurs sévères.

Les kystes organiques peuvent aussi devenir très gros et faire sortir l’ovaire du petit bassin. En plus de comprimer les autres organes, le risque de torsion de l’ovaire est alors accru.

Il faut alors opérer en urgence pour que l’ovaire ne se nécrose pas.

Quels sont les traitements possibles ?

chirurgie

La grande majorité des kystes fonctionnels disparaissent spontanément. Il faut alors simplement surveiller son évolution.

Si le kyste se rompt, un traitement contre la douleur ou un contraceptif hormonal peut être proposé.

Si le kyste est gros, douloureux ou change d’aspect, une intervention chirurgicale peut devenir nécessaire.

Les kystes organiques sont le plus souvent opérés pour écarter toute suspicion de cancer.

Si le kyste est cancéreux, les ovaires et l’utérus peuvent être retirés. On parle dans ce cas d’hystérectomie.

commentaires

commentaires