Des antifongiques naturels

De nombreux traitements antifongiques chimiques sont disponibles en pharmacie, mais certains antifongiques naturels se trouvent probablement dans vos placards…

L’ail

La réputation de l’ail n’est plus à faire, la liste des ses propriétés est impressionnante. En plus de ses vertus fongicides, c’est un antiseptique, un antibiotique, un antihypertenseur, un antispasmodique, un désinfectant intestinal et pulmonaire pour ne nommer que ces propriétés. Appliquer directement sur la peau le bulbe d’ail broyé. Attention : sur les peaux irritées, cela peut entraîner une sensation de brûlure. L’ail peut aussi se trouver sous forme de capsule, en parapharmacie.

L’extrait de pépin de pamplemousse

L’extrait de pépin de pamplemousse constitue l’un des meilleurs antibactériens naturels qui soit. Il agit également sur les levures et les champignons, ce qui en fait un précieux fongicide naturel. Il s’applique pur, directement sur la zone atteinte (mycose cutanée, plantaire,  mycose de l’ongle ou mycose vaginale). Pas besoin d’en abuser, il est efficace même en petite quantité : 2 à 3 gouttes par jour.

Le henné

On le connaît comme soin embellisseur pour les cheveux, pour son usage comme peinture corporelle dans les pays orientaux. Ce que l’on sait moins, c’est que le henné est aussi un antifongique du fait de l’un de ses composants : le lawsone. Il s’applique sous forme de cataplasme sur les mycoses plantaires et les mycoses de l’ongle.

commentaires

commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.