Crise hemorroide : 8 conseils pratiques à suivre immédiatement !

Lors d’une crise hémorroïde, il est important de suivre un traitement de fond. C’est à dire un traitement qui va vous permettre de guérir définitivement. 

Mais ces traitement pouvant mettre plusieurs semaines à faire effet, il est également important de se soucier du quotidien. L’objectif est ici de soulager au maximum les douleurs, à défaut de les guérir définitivement.

Voici une feuille de route que vous pouvez garder près de vous à chaque instant. Elle détaille les 8 conseils à suivre immédiatement. Ces conseils vous permettront de soulager vos douleurs hémorroïdaires mais également de prévenir de futures crises.

1 – Crise hémorroïde : passez moins de temps au toilettes

crise hemorroide - passez moins de temps aux toilettesLes toilettes modernes utilisées dans les pays occidentaux sont particulièrement mal adaptées. La position assise n’est pas naturelle et vous force à contracter la région anale de manière excessive. 

Pour cette raison, essayez de passer le moins de temps possible assis sur la cuvette. Évitez par exemple les longues heures de lecture aux WC : vous sollicitez et mettez sous pression la région anale pour rien. Pour autant, vous ne devez pas vous empêcher d’aller à selle, puisque se retenir peut être une cause de constipation. 

conseil : si vous en avez l’occasion, optez pour une défécation en position accroupie (la moins douloureuse pour les personnes victimes de crises d’hémorroïdes) dans des toilettes à la turque ou même en pleine nature.

2 – Supprimez le papier toilette

Évidemment, il n’est pas toujours évident de se passer de papier toilette, notamment si vous n’êtes pas à votre domicile.

Mais si vous le pouvez, évitez au maximum le papier toilette, qui a tendance à accentuer les irritations au niveau anal par les frottements. Ces irritations entretiennent l’inflammation des veines à l’origine de vos douleurs hémorroïdaires.

Conseil : dès que vous le pouvez, remplacez le papier toilette par un lavage à l’eau de la zone anale. Si cela ne vous est pas possible, gardez toujours sur vous quelques lingettes pour bébé qui remplaceront ainsi le papier toilette irritant.

3 – Utilisez les lingettes

Comme je le disais juste au dessus, vous devez vous munir de lingettes dès que possible.

Les lingettes ont 2 effets positifs. Tout d’abord, elles pourront remplacer le papier toilette, bien trop irritant. Ensuite, elles participent à une hygiène impeccable de la zone anale. Très douces et dépourvues de produits agressifs (optez pour les lingettes utilisées pour les nouveaux-nés), elles sont donc une aide précieuse au quotidien.

Conseil : faites en sorte de toujours en avoir quelques unes sur vous : dans votre veste ou votre sac à main par exemple, si vous êtes une femme.

4 – Respectez une hygiène irréprochable

Il est primordial que vous fassiez très attention à votre hygiène au niveau de la zone anale.

Une crise hémorroïdaire se caractérise par une inflammation des veines situées à ce niveau. Vous devez donc éviter toute infection.

Pour cela, vous devez prendre soin de vous nettoyer très régulièrement la zone anale, sans frottements excessifs, en utilisant de l’eau.

Conseil : nettoyez-vous plusieurs fois par jour, notamment après chaque passage à selles (défécation). N’utilisez rien d’autre que de l’eau (surtout pas de savon, pas de gel douche, pas de parfums, eaux de toilette, etc.).

5 – Portez des vêtements confortables

Les crises hémorroïdaires sont déjà suffisamment douloureuses, inutile d’en rajouter en portant des vêtements moulants. En effet, ces vêtements ne font qu’accentuer l’irritation par la répétition des frottements sur le corps.

 Conseil : choisissez des vêtement amples, pour réduire au maximum les frottements sur la zone. Si vous le pouvez, notamment quand vous êtes chez vous, vous pouvez vous passer de sous-vêtements pour un confort accru.

6 – Faites régulièrement des bains de siège

Les bains de siège sont bien connus pour leur aspect apaisant au niveau des douleurs hémorroïdaires. Le but est donc d’immerger la zone anale dans une baignoire ou une cuvette installée dans la baignoire.

Si vous pouvez faire plusieurs bains par jour, ne vous privez pas ! Ils soulagent généralement les douleurs et assurent une hygiène accrue de la zone enflammée. 

Conseil : optez pour des bains de siège à l’eau froide, voire même très froide. L’eau froide vous permettra de bénéficier de ses propriétés anesthésiantes.

7 – Refroidissez la zone anale

Comme pour les bains de siège à l’eau froide, l’objectif est de profiter de la propriété anesthésiante du froid. On va donc se servir de glaçons pour refroidir la zone enflammée.

N’appliquez jamais la glace directement sur la zone. Au contraire, mettez des glaçons dans une serviette ou un tissu doux et laissez reposer au moins 30 minutes. N’hésitez pas à reproduire cela plusieurs fois par jour.

Conseil : allongez-vous sur le ventre, la zone anale n’étant pas en contact avec les draps. Vous ressentez donc une pression moins forte sur la zone enflammée. Appliquez la serviettes remplie de glaçons sur la zone et détendez-vous.

8 – Buvez beaucoup d’eau et mangez des fibres

Impossible de ne pas passer sur ces 2 points essentiels. Cet objectif est essentiel : faciliter votre transit intestinal et éviter toute constipation en rendant les selles fluides.

Comme vous le savez, il est donc conseillé de boire 1,5 litres d’eau par jour, ce qui équivaut à 8 grands verres. Cette consommation vous sera de toutes les manières bénéfique, pas seulement dans le cadre de votre traitement anti-hémorroïdes.

Pour ce qui est des fibres, elles sont essentielles pour le transit intestinal et leurs propriétés anti-constipantes.

Vous pouvez retrouvez un guide complet sur le sujet “Hémorroïdes et alimentation” ainsi que “9 idées pour manger “malin” quand on est victime d’hémorroïdes“.

Conseil : ne voyez pas ce “régime” comme quelque chose de frustrant, mais profitez-en pour revoir vos habitudes alimentaires.

N’oubliez pas de vous soigner !

Toutes ces recommandations vous permettront à coup sûr de soulager vos douleurs à court terme.

Un traitement de fond vous permettra de soulager vos douleurs, mais surtout de guérir définitivement !

Pour autant, il y a peu de chances que celles-ci disparaissent définitivement pour autant.

Pour cela, vous devez suivre un traitement de fondavec l’objectif de soulager mais surtout de guérir vos crises une bonne fois pour toutes.

 

Source : hemoroide.org

commentaires

commentaires