Comment prendre soin de ses oreilles

Il existe de nombreux produits destinés au soin des oreilles. Mais comment savoir lesquels sont vraiment utiles, sans danger, et quels sont les bons gestes à avoir ? Voici quelques conseils adaptés à l’oreille des personnes âgées.

Le cérumen n’est pas sale !

Le cérumen, cette substance cireuse, entraîne vers l’extérieur de l’oreille les impuretés, poils et peaux mortes : c’est un nettoyant bactéricide et un lubrifiant naturel indispensable. Ne cherchez donc pas à le retirer du conduit auditif de votre proche.

Des risques de « bouchon » avec l’âge

Plus on vieillit, moins l’oreille sécrète de cérumen. La peau du conduit auditif produit des cellules mortes, elle « desquame », créant des bouchons très secs et difficiles à retirer. Si votre proche se plaint de : perte auditive, sensation d’oreille bouchée, démangeaisons, vertiges, douleur ou toux chronique, il peut s’agir d’un bouchon de cérumen. Ne tentez en aucun cas de le déloger vous-même, faites appel à son médecin traitant ou à un ORL.

Nettoyer ses oreilles : en surface uniquement

Au quotidien, il suffit de laver avec un gant imbibé d’eau tiède le pavillon de l’oreille et l’entrée du conduit auditif, sans jamais rien y faire pénétrer : ni jet d’eau, ni savon, ni coton-tige ou cure-oreille. Ces derniers, de petits ustensiles en métal, peuvent faciliter la formation d’un bouchon, léser la peau du conduit auditif, voire perforer le tympan… Comme les cotons-tiges, ils ne doivent être utilisés que pour retirer le cérumen visible au bord de l’oreille.

Sprays marins : seulement de temps en temps

Les sprays à l’eau de mer peuvent favoriser l’apparition de mycoses,d’otites externes… Votre proche peut les utiliser très occasionnellement, lorsque ses oreilles sécrètent plus de cérumen que d’habitude par exemple.

Appareil auditif : des précautions particulières

Le cérumen, en s’infiltrant dans le mécanisme des prothèses auditives, est responsable de la majorité des pannes.

Pour les éviter

  • Nettoyer quotidiennement les appareils avec les produits fournis par l’audioprothésiste (filtre anti-cérumen, aérosols…) ;
  • Conseillez à votre proche de se faire nettoyer le conduit auditif par son ORL au moins deux fois par an : les prothèses entravent l’écoulement du cérumen et favorisent la formation de bouchons.

Les oreilles de votre proche sont fragiles : des contrôles réguliers par son médecin sont recommandés.

Source : vivreenaidant.fr

commentaires

commentaires