Attention aux effets néfastes de la lumière bleue générée par les écrans

La lumière bleue est émise naturellement par le soleil. Les rayonnements qu’il émet sont très étendus : certains d’entre eux sont visibles par l’œil humain, d’autres ne le sont pas (les ultraviolets et les infrarouges). Le spectre de lumière visible correspond aux couleurs de l’arc-en-ciel et s’étend du violet au rouge en passant par l’indigo, le bleu, le vert, le jaune et l’orange. On vous parle tout de suite de son influence sur l’homme et son organisme !

Lumière bleue : ses caractéristiques

La lumière bleue a des longueurs d’onde qui se situent entre 380 et 500 nanomètres : c’est la seule lumière visible qui atteint la rétine. Elle est donc la lumière qui se disperse le plus, c’est la plus énergétique, c’est elle qui provoque l’éblouissement.

Elle est également émise par les sources de lumières artificielles telles que les LEDs (diodes électroluminescentes) que l’on retrouve aujourd’hui dans nos smartphones, nos écrans d’ordinateurs, nos écrans de télévision ainsi que dans nos écrans de tablettes.

Influence de la lumière bleue sur l’homme

Le rythme biologique de l’homme est réglé selon son exposition à la lumière.

On sait depuis de nombreuses années déjà que la lumière du soleil est bénéfique à notre santé physique (les rayons ultraviolets concourent à la synthèse de la vitamine D notamment…), à notre santé psychique (la lumière et principalement la lumière bleue contribue par le biais de la mélanopsine, localisée dans la couche interne de la rétine), et à notre bien-être psychologique.

La mélanopsine (photopigment) joue un rôle dans la synchronisation des rythmes biologiques (cycle veille-sommeil) avec la régulation de la sécrétion de la mélatonine (hormone du sommeil) et du cortisol (qui permet la régulation des glucides, lipides et protides et la gestion du stress).

Cependant une partie de la lumière bleue est nocive pour l’œil : c’est la lumière bleue-violet, proche des ultraviolets. Elle provoque une réaction chimique au niveau de la rétine provoquant des dommages rétiniens. On sait que les ultraviolets sont dommageables pour la rétine et peuvent être à l’origine d’une cataracte ou d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) dans le futur.

Effets de la lumière bleue sur l’organisme

Nous sommes de plus en plus exposés à la lumière bleue et ce dès le plus jeune âge par le biais des écrans. Ces derniers fonctionnant au moyen de LEDs (séduisantes car émettent une forte intensité lumineuse pour une faible consommation) qui diffusent une part importante de lumière bleue. Même si l’intensité de certains écrans est plutôt faible par rapport au soleil, leur surconsommation peut entraîner des dommages sur nos organismes.

Effets d’une surconsommation de lumière bleue

Une surconsommation peut avoir comme conséquences :

  • déréguler notre rythme veille-sommeil ;
  • provoquer des troubles de l’humeur voire des dépressions ;
  • occasionner une fatigue oculaire, des picotements, des rougeurs des yeux, des maux de tête ;
  • être préjudiciable pour le cristallin et la rétine qu’elle abîme.

Population à risque

Les personnes les plus exposées sont :

  • les enfants (jusqu’à 14 ans) dont le cristallin est clair et qui vont être exposés durant de nombreuses années ;
  • les personnes prédisposées à la DMLA ;
  • les gros consommateurs d’écrans ;
  • les personnes qui travaillent de très nombreuses heures sur écran.

Solutions

Pour limiter les effets de la lumière bleue, il est conseillé de :

  • porter des lunettes spéciales contre la lumière bleue-violet et /ou porter des lunettes de vue équipées de filtre anti-UV ;
  • à partir de 40 ans, prendre des compléments alimentaires pour les yeux (proposés en cure de 3 mois) ;
  • regarder son écran de face sans inclinaison ;
  • laisser 60 cm de distance entre l’écran est les yeux ;
  • quitter l’écran des yeux 5 minutes chaque heure ;
  • ne pas laisser les enfants passer trop de temps sur les écrans.

Bon à savoir : il faut compter 35 à 50 € par verre pour une paire de lunettes filtrant la lumière bleue sans correction.

Source: ooreka.fr

commentaires

commentaires

Alain :