6 aliments à éviter si vous souffrez d’un trouble de la thyroïde

Si vous souffrez d’un dérèglement de la glande thyroïde ou pour prévenir les symptômes d’une maladie de la thyroïde, assurez-vous d’éviter certains aliments qui peuvent avoir un impact très néfaste sur son fonctionnement et altérer votre santé. Zoom sur 6 aliments à bannir.

La thyroïde : c’est quoi ?

La thyroïde, c’est cette petite glande en forme de papillon qui se trouve à la base du cou et qui permet de réguler de nombreuses fonctions. Cette glande sécrète des hormones indispensables pour être en bonne santé, car elles régulent le métabolisme : humeur, poids, sexualité, etc. Lorsqu’elle ne fonctionne pas correctement, la glande thyroïde peut donc entraîner de nombreux troubles.

Voici les 6 aliments à éviter si vous souffrez de troubles de la thyroïde

1.Les aliments riches en sucre

Si vous souffrez d’un désordre thyroïdien, vous devez veiller à stabiliser votre taux de sucre dans le sang en évitant les produits riches en sucres raffinés (en particulier si vous avez une maladie auto-immune de la thyroïde).

Pourquoi ? Les aliments sucrés peuvent avoir un impact négatif sur la fonction pancréatique, conduisant à une résistance à l’insuline, et par conséquent nuire à la glande thyroïde en réduisant la production d’hormones. Il faut donc garder à l’esprit qu’il faut en consommer le moins possible.

2.Les fritures

Si vous prenez des médicaments pour traiter votre thyroïde, les aliments frits contiennent des quantités élevées de gras trans qui peuvent entraver leur efficacité, avec un impact négatif sur la production naturelle d’hormones de la glande thyroïde. La plupart des médecins déconseillent ce type de nourriture aux personnes atteintes de troubles de la thyroïde, donc essayez de les éviter le plus possible.

3.Le soja

Le soja doit être consommé en quantité très modérée car cet aliment inhibe l’absorption de votre traitement par l’organisme (si vous prenez des médicaments pour remplacer les hormones thyroïdiennes).

Il est recommandé d’attendre au moins quatre heures après la prise de médicaments pour la thyroïde avant de consommer du soja, de façon à ce que votre organisme puisse métaboliser chaque composant individuellement : magnésium, calcium, nutriments, etc.

4.Les légumes crucifères

Bien que les légumes crucifères soient indispensables à une alimentation saine et équilibrée, ils sont à éviter si vous êtes traité pour une maladie de la thyroïde (du moins le temps qu’elle soit stabilisée). Ces aliments, qualifiés de « goitrigènes », comme le cresson, le rutabaga, le radis, le navet, le chou ou le raifort, bloquent l’absorption de l’iode par la glande thyroïde.
Cependant, vous pouvez en consommer de temps à autre, en quantités très réduites pour ne pas les enlever totalement de votre alimentation. Vous pouvez compenser ce « manque » de légumes crucifères avec tous les autres légumes, afin de varier le plus possible vos repas et garder un régime équilibré.

5.Le café

Une consommation excessive de café peut altérer le fonctionnement de la glande thyroïde (une quantité modérée de café ne pose en général pas de problème).
En effet, boire trop de café peut affecter le fonctionnement des glandes surrénales, entraînant à leur tour un dysfonctionnement de la glande thyroïde et une fatigue surrénale. En effet, quand vous buvez du café, les glandes surrénales libèrent des hormones (adrénaline et noradrénaline) qui augmentent la pression artérielle en stimulant les vaisseaux sanguins. Si vous avez l’habitude de boire beaucoup de café depuis très longtemps, peut être que vous devriez songer à stopper (ou réduire) votre consommation…

6.Les aliments qui contiennent du gluten

Le gluten contient de la gliadine, une protéine totalement étrangère au corps humain. Par conséquent, quand vous mangez des aliments riches en gluten, votre thyroïde est exposée à cette protéine. Pourquoi ? La thyroïde produit une enzyme dont la structure ressemble beaucoup à la gliadine, il s’agit du transglutaminase.

Donc, quand vous consommez du gluten, votre système immunitaire déclenche une réaction d’attaque contre la gliadine et l’enzyme similaire de votre thyroïde. La thyroïde peut souffrir des dommages du gluten six mois après consommation, le processus est donc très long. Si vous souffrez d’une maladie auto-immune de la thyroïde, vous devez faire un dépistage de la maladie cœliaque/test d’intolérance au gluten régulièrement.

Quelles que soient vos préférences alimentaires, il faut garder à l’esprit que préserver une thyroïde en bonne santé est indispensable. Certains aliments mentionnés dans cet article, comme les aliments frits, sont à éviter le plus possible, d’autres comme les légumes verts présentent plus d’avantages que de risques, donc il s’agit de réduire leur consommation le plus possible sans les bannir complètement. Le plus important est de garder une alimentation saine et équilibrée.

Source : santeplusmag.com

commentaires

commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.