5 remèdes naturels pour traiter acné mieux que le Roaccutane.

1) Alimentation

  • Supprimer les produits laitiers (de vache), le gluten, et réduire drastiquement les sucres, y compris les féculents, favoriser les légumes verts, les viandes blanches, les produits alimentaires non transformés.

2) Traitement de fond

  • Nettoyer le foie par une cure dépurative d’ampoules de radis noir.
  • Prendre une capsule par jour d’huile essentielle d’origan (effet antibiotique contre la bactérie Propioni acnes, responsable de l’acné).

3) Sérum hydratant anti-comédons

Voici la recette de sérum hydratant anti-comédons validée par Julien Kaibeck, expert en beauté naturelle. Elle est très efficace.

Mettre dans une bouteille propre de 20 ml au moins :

  • 17,5 ml de gel d’Aloe vera pur. Ceci correspond à une très grosse cuillère à soupe de pharmacopée (la cuillère à soupe, profonde, de nos grands-mères) ;
  • 2 ml d’huile de nigelle (aidez-vous d’une seringue graduée) ;
  • 5 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia) ;
  • 4 gouttes d’huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia) ;
  • 3 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée (Salvia sclarea). À noter que cela est une option.

Fermez, puis agitez. Vous obtenez une crème blanchâtre. Trois gouttes dans la main suffisent pour chaque application, à faire matin et soir. Chauffez la crème dans la main, puis appliquez-la par des mouvements amples sur une peau bien propre. Elle se conserve 6 mois.

Si vous êtes enceinte, ne mettez que de l’huile essentielle de lavande dans la préparation.

4) Compléments nutritionnels

Prendre :

  • des gouttes de vitamine D (au moins 1 500 UI par jour), l’acné étant deux fois plus fréquente chez les personnes en déficit de vitamine D.
  • des probiotiques Lactobacillus rhamnosus SP1 (deux capsules d’au moins 2 milliards de bactéries, 15 min avant chaque repas).
  • des extraits de thé vert (épigallocatéchine gallate), 1 500 mg par jour pendant 4 semaines.
  • des isoflavones de soja, régulateur d’hormones (phytoestrogènes), 160 mg pendant 12 semaines.

Par ailleurs, bien qu’il n’existe pas d’étude scientifique convaincante à ce sujet, la levure de bière est très largement utilisée contre l’acné, et semble souvent donner satisfaction (3 gélules ou comprimés, à prendre en dehors des repas).

5) Luminothérapie (ou photothérapie)

Beaucoup plus scientifique : des chercheurs ont remarqué que les ondes lumineuses de 400 à 420 nm (nanomètres), et de 630 nm, tuent les bactéries responsables de l’acné, les Propioni acnes.

Cela correspond à de la lumière d’une nuance précise de bleu et de rouge.

Sous l’effet de ces rayons, les bactéries de l’acné se suicident. En effet, elles sécrètent des molécules, appelées « porphyrines », qui les intoxiquent.

Ce traitement n’empêche pas la peau de fabriquer trop de sébum (la graisse de la peau, qui provoque les points noirs). Mais il empêche l’inflammation débouchant sur des boutons rouges et remplis de pus.

Il faut appliquer ces lumières rouge et bleue à proximité des boutons pendant 10 à 15 minutes, une fois par semaine chez le dermatologue, tous les jours si vous faites le traitement vous-même avec un masque acheté en supermarché – forcément moins puissant.

Le problème des masques est leur prix, disproportionné par rapport au coût de fabrication. Le masque Neutrogena ne fonctionne qu’avec un « activateur » qu’il faut repayer toutes les cinquante séances. C’est un système habile pour vous vendre la même chose plusieurs fois.

Néanmoins, les résultats sont là, tant dans une étude réalisée par le fabricant lui-même que dans une étude indépendante sur la luminothérapie contre l’acné et aussi d’après les témoignages d’utilisateurs.

Source : santenatureinnovation.com

commentaires

commentaires