12 signes alarmants du cancer de la prostate que tous les hommes doivent connaître ! Ne les ignorez pas !

Parmi les maladies dévastatrices, on peut nommer le cancer, c’est-à-dire une prolifération cellulaire, ou tumeur maligne, qui se développe à partir de la transformation par mutation ou instabilité génétique d’une cellule saine. Les cancers en France, selon l’Institut National du Cancer, représente 173 560 nouveaux cas chez les femmes, en particulier à cause du cancer du sein, et 210 882 nouveaux cas chez les hommes, au vu de l’impact des cancers de la prostate chez ces derniers.

En effet, le cancer de la prostate se situe comme le premier cancer masculin, dans la population française, devant les cancers du poumon et du côlon-rectum et comme troisième au rang des décès par cancer chez l’homme avec pas moins de 79% des décès concernant les hommes de 75 ans et plus. Mais qu’est-ce que le cancer de la prostate et comment le détecter ?

Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est une maladie qui se forme à partir des cellules saines de la prostate se transformant et se multipliant de manière incontrôlable jusqu’à la formation d’une tumeur. La prostate est une glande de l’appareil génital masculin qui se situe autour du canal séminal et de l’urètre jouant donc un rôle dans la sécrétion, le stockage du liquide séminale et l’éjaculation du sperme.

La majorité des cancers de la prostate sont en fait des adénocarcinomes, c’est-à-dire qu’ils se développent grâce aux cellules qui constituent le tissu de revêtement de la prostate.

Parmi les causes du cancer de la prostate, on retrouve :

  • Les antécédents familiaux : c’est-à-dire un antécédent familial direct, comme le cancer de la prostate chez votre père ou frère, qui double votre risque de souffrir de cette maladie.
  • L’âge : un suivi médical accru et précoce se fait dès l’âge de 50 ans étant donné que les hommes âgés de 65 ans et plus sont plus enclins de développer un cancer de la prostate.
  • L’alimentation : une alimentation riche en viandes rouges, en aliments gras et une faible consommation de fruits et de légumes font partie des facteurs de risque.
  • L’origine ethnique : il a été démontré que les hommes d’origine afro-antillaise et afro-américaine sont plus susceptibles d’être atteints d’un cancer de la prostate.
  • Le poids : parmi les facteurs augmentant le risque de diverses maladies dont le cancer de la prostate, la surcharge pondérale ainsi que le manque d’activité physique sont en cause.

Les symptômes de ce cancer masculin sont généralement provoqués lorsque la tumeur atteint une taille volumineuse. Découvrez donc les 12 symptômes alarmants d’un cancer de la prostate !

Les 12 symptômes alarmants d’un cancer de la prostate

  • Un besoin fréquent d’uriner
  • Une difficulté à uriner
  • Un changement de couleur des urines
  • Une sensation de brûlure en urinant
  • Un faible contrôle de la vessie
  • Des douleurs du plancher pelvien, du bas du dos et en haut des cuisses
  • Des troubles érectiles
  • Du sang dans les urines
  • Du sang dans le sperme
  • Un engourdissement dans les pieds et les jambes
  • Un faible flux d’urine
  • Des éjaculations douloureuses

Des complications sont possibles si des cellules de la tumeur sont libérées dans le flux sanguin et migrent vers d’autres organes entraînant des tumeurs secondaires.

Le diagnostic du cancer de la prostate se fait à l’aide d’un test de dépistage et d’un examen appelé le toucher rectal effectué par votre médecin. Ensuite, si une anomalie est révélée des examens médicaux complémentaires seront effectués.
Le traitement se base sur une radiothérapie ou une opération chirurgicale.

Afin d’éviter d’en arriver à ce stade, le mieux reste encore de prévenir le cancer de la prostate !

La prévention du cancer de la prostate

Le mode de vie est particulièrement important dans la prévention de diverses maladies, il est donc primordial de veiller à bénéficier d’une alimentation variée et équilibrée, de pratiquer une activité physique régulière et de supprimer les facteurs aggravants comme le tabagisme, l’alcoolisme ainsi que le stress et l’anxiété. Différents aliments sont reconnus pour leur effet préventif sur le cancer comme les myrtilles, les fruits rouges, le café et le thé vert, la tomate, le chocolat noir et le curcuma.

En ce qui concerne le cancer de la prostate, un dépistage précoce est recommandé à partir de 50 ans afin de prévenir l’apparition de cette maladie potentiellement mortelle. De plus, évitez de consommer des viandes rouges ainsi que des viandes transformées. La supplémentation en vitamine D est également conseillée, surtout en période automnale et hivernale, car diverses études ont prouvé l’efficacité de cette vitamine afin de diminuer les risques du cancer dont le cancer de la prostate.

Source : santeplusmag.com

commentaires

commentaires