C’est pour bientôt : des perles collantes pour remplacer la pilule !

Marre de la pilule ? Pas envie de passer au stérilet ? Pas de problème, des scientifiques travaillent actuellement sur un autre moyen de contraception reposant sur l’utilisation de… perles collantes. Bizarre ? Assurément, mais cette drôle d’invention risque de changer pas mal de choses dans les années à venir, et cela vaut aussi pour tous ceux qui font appel à la FIV pour concevoir un enfant.

On ne le répétera jamais assez, le meilleur contraceptif au monde est le préservatif. La capote, comme on aime à l’appeler entre nous, ne se contente en effet pas d’empêcher la fécondation, elle protège aussi contre toutes les maladies sexuellement transmissibles.

Perles collantes

Il suffira peut-être bientôt de quelques millions de perles collantes pour se protéger des grossesses indésirables.

Des maladies comme le VIH, la gonorrhée, la chlamydiose, le chancre mou, l’herpès génital, la trichomanie, la syphilis ou même de très vilaines hépatites.

Des perles collantes pour remplacer la pilule contraceptive ?

Toutefois, et après avoir fait tous les tests habituels, les couples troquent souvent le préservatif au profit d’un autre contraceptif. Ils se tournent le plus souvent vers la pilule mais cette dernière est loin d’être parfaite car elle peut avoir de nombreux effets négatifs.

Des effets comme des nausées, par exemple, ou même des tensions mammaires. Dans certains cas, la pilule peut aussi provoquer des petits saignements et même modifier le comportement sexuel de la femme.

En outre, parmi les effets secondaires graves (mais rares), on trouve plusieurs cancers et notamment celui du sein, du col utérin et du foie.

C’est précisément pour cette raison que beaucoup de couples se tournent vers le stérilet ou même la vasectomie au bout d’un moment, après avoir conçu des enfants. Fort heureusement, ils pourront prochainement se tourner vers une autre technique pour le moins insolite : les perles collantes.

Elles ont été développées par une équipe constituée de plusieurs spécialistes de la reproduction, et notamment par Matteo A. Avella, Boris A. Baibakov, Maria Jimenez-Movilla, Anna Burkart Sadusky et Jurrien Dean.

Ces perles sont élaborées à partir d’un matériau sucré extrait d’une algue. Elles sont extrêmement petites et il est ainsi possible d’en faire tenir plusieurs millions sur le bout du doigt.

Des perles qui fonctionnent comme des leurres

Mais ce n’est pas tout car ces perles sont aussi recouvertes d’une substance que l’on trouve habituellement tout autour des ovules de la femme.

Comment ça fonctionne ? Ces perles sont placées dans l’utérus et elles agissent en réalité comme des leurres. En passant à proximité, les spermatozoïdes vont tenter de les féconder et ils seront alors pris au piège. Du coup, ils n’atteindront pas l’ovule et ils ne le féconderont pas.

Pour le moment, les chercheurs ont uniquement testé la solution sur des souris, avec succès. Aucun cobaye n’est tombé enceinte durant les expériences menées par nos spécialistes.

Fait intéressant, ces fameuses perles ne sont pas permanentes et elles sont progressivement éliminées par l’organisme.

Il y a mieux car les inventeurs de ces perles estiment que leur produit pourrait aussi aider les médecins à sélectionner plus facilement les spermatozoïdes pendant les FIV, ce qui devrait se traduire par une amélioration des résultats de ces interventions.

Source :fredzone.org

commentaires

commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.