Trois tasses de café par jour : un atout santé ?

Le café aurait un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires, respiratoires, rénales, les cancers et le diabète et augmenterait l’espérance de vie, selon les résultats de deux études publiées dans la revue médicale Annals of Internal Medicine.

Trois tasses de café pour une meilleure espérance de vie.

La première étude menée dans 10 pays européens a analysé les données médicales de 520 000 hommes et femmes de plus de 35 ans, suivis par l’Enquête européenne sur le cancer et la nutrition (EPIC) pendant 16 ans. Elle a mis en avant le fait que boire trois tasses de café par jour, même du décaféiné, permet une plus longue espérance de vie. Ce processus serait possible car le café est notamment riche en antioxydants qui jouent un rôle important pour prévenir le cancer.

« Nous avons constaté qu’une plus grande consommation de café était liée à un risque moindre de mortalité de toutes causes, plus particulièrement de maladies circulatoires et du système digestif », explique Marc Gunter de l’Agence internationale pour la recherche sur le cancer et l’un des principaux auteurs de cette étude. Ces résultats ont été similaires dans les dix pays européens avec des habitudes de consommation et des cultures différentes ».

L’étude a aussi montré grâce à une analyse de bio-marqueurs métaboliques d’un groupe de 14 000 participants que les buveurs de café auraient un foie plus sain.

« Les résultats de l’étude européenne viennent conforter le nombre grandissant d’indications suggérant que le café n’est pas seulement sans risque mais peut avoir des effets protecteurs », conclut le professeur Elio Riboli, chef de la faculté de santé publique de l’Imperial College à Londres qui a participé à ces travaux.

Le café contre les maladies cardio-vasculaires.

La deuxième étude a été réalisée aux Etats-Unis avec plus de 185 000 adultes de toutes origines, âgés de 45 à 75 ans, pendant seize ans. Les chercheurs ont observé un lien entre une plus grande consommation de café et un risque plus faible de mortalité due aux maladies cardiovasculaires, respiratoires, rénales, de cancers et de diabète.

Dans le détail, l’analyse a révélé que les personnes qui buvaient une tasse de café par jour avaient 12% moins de risque de mourir pendant la durée de l’étude que celles n’en consommaient pas, un effet protecteur qui a augmenté jusqu’à 18% pour celles en consommant trois tasses.

Les chercheurs insistent sur le fait que ces deux études restent observationnelles, elles n’apportent pas de réponse scientifique sur le lien de cause à effet.

Source : topsante.com

commentaires

commentaires