Très intéressant !!!! 5 sujets que vous n’osez pas aborder avec votre partenaire.

Votre homme gâche les préalables, vous vous sentez frustrée, vous êtes insensibles des seins. Ces problèmes vous tricotent dans la tête mais vous n’osez pas les traiter ? Suivez les conseils de Catherine Solano, médecin sexologue, pour oser et retrouver le droit chemin d’une vie sexuelle radieuse.

Comment lui dire qu’il bâcle les préliminaires ?

Les hommes sont souvent hypersensibles en ce qui concerne leurs exploits sexuels. Il est délicat et vide de les critiquer. La solution la plus simple et claire, selon Catherine Solano, assimile plutôt à les approuver encore et encore pour les encourager et les guider dans la bonne direction. Ses attouchements vous semblent trop brefs ? Expliquez-lui combien elles sont agréables et que vous ne vous en lassez pas ! Les préliminaires, se pratiquent à deux. Prenez la main de votre compagnon ! Vous pouvez aussi les faire durer et reculer la pénétration. Pour développer l’érotisme et la sensualité de votre partenaire, multipliez les caresses non sexuelles, les massages et les baisers.

Après l’amour, je reste sur ma faim

Le fait qu’un homme s’endorme après l’amour est le signe que les hormones de plaisir et de détente liées à l’orgasme ont bien joué leur rôle. Si une femme a plus rarement envie de dormir, c’est qu’elle a moins souvent d’orgasme. Pour Catherine Solano, la solution est simple. « Un homme qui se préoccupe du plaisir de sa partenaire doit s’appliquer à l’amener à l’orgasme avant lui. Car les femmes vivent une baisse d’excitation beaucoup lente après leur orgasme que les hommes. » Comme leur agitation reste forte durant encore plusieurs minutes, elles apprécient de continuer à faire l’amour. Cela laisse le temps au partenaire de profiter à son tour.

J’imagine des scénarios sensuels pour jouir. Est-ce que c’est normal ?

Catherine Solano déclare : « Le cerveau est une zone érogène très importante ». Il est évident de concevoir et pourquoi pas d’imaginer des scénarios sexuels. En revanche, si votre imagination prend le dessus sur l’acte réel, vous perdrez peut-être pied avec vos sensations physiques et vos émotions. Catherine Solano adresse à propos de ce cas de : «centrer plutôt votre attention sur vos sensations physiques, sur vos sentiments. D’observer, par exemple, que telle caresse à tel endroit et avec telle douceur vous fait de l’effet. De penser à votre amour pour votre partenaire. »

Et si vous vous sentez à l’aise et êtes capable d’oser, vous pourriez mettre votre ami dans la confiance de vos hallucinations pour alimenter votre plaisir et la sienne.

Source : fou-rire.net

commentaires

commentaires

Alain :