Suis-je prête pour un deuxième enfant ?

Depuis quelques mois, vous regardez avec nostalgie les gigoteuses, grenouillères de votre premier enfant, vous craquez devant les bébés de vos copines.
Il faut dire que votre grand qui vient d’avoir trois ans est rentré à l’école et commence à prendre son envol. L’envie de pouponner de nouveau s’impose à vous. Et si c’était le bon moment pour lancer bébé numéro 2 ?
Avant de concevoir, posez-vous tout de même certaines questions, car un deuxième enfant implique de nouvelles responsabilités.
Votre premier enfant est propre, va à l’école, se débrouille ? Et vous vous dites qu’il serait temps de lui donner un petit frère ou une petite sœur ?
D’autant que vous commencez à ne plus être très jeune et que si vous avez dépassé la trentaine, votre taux de fécondité diminue. Certes, vouloir un deuxième enfant est une chose, se sentir prête en est une autre.

Une envie très forte

Souvenez-vous de toutes les nuits difficiles à assumer, des biberons, de la fatigue accumulée, d’autant que cette fois, vous aurez bébé numéro 1 dans les pattes.
Vous sentez-vous prête à revivre cela alors que vous avez repris le chemin du travail, que vous avez réussi à perdre vos kilos de grossesse et que vous avez retrouvé une vie sociale ?
Sans oublier tous les désagréments liés à la grossesse : les nausées, mais aussi les prises de sang et autres pathologies diverses que vous pourriez développer. De plus, vous allez devoir apprendre de nouveau à votre enfant la propreté, la politesse…
Malgré tout cela, vous regardez avec tendresse vos premières échographies, vous craquez devant les bodys en 45 cm, et finalement, vous avez très envie de remettre vos vêtements de grossesse.

Une situation financière adaptée

De plus, avoir un deuxième enfant nécessite une certaine stabilité financière. Posez-vous la question : avez-vous suffisamment de moyens financiers pour assumer un deuxième ? Car il faudra de nouveau prévoir l’argent pour la nounou. En effet vous n’avez pas l’intention d’arrêter de travailler même avec un deuxième.
En même temps, vous disposez déjà de tout le matériel nécessaire, des vêtements que vous avez soigneusement conservés au cas où… ! Et vous avez un travail qui vous a permis de mettre de l’argent de côté.
Quant à votre conjoint, il se sent lui aussi prêt à avoir un deuxième enfant. Et puis, vous avez un avantage : vous savez déjà comment se déroule un accouchement, vous ne mettez pas les pieds dans l’inconnu.
En plus, vous savez que vous pouvez compter sur votre entourage pour vous soutenir moralement et vous aider lorsqu’il faut garder bébé.

Les joies de l’émerveillement

Et surtout, vous avez très envie de revivre tous ces petits instants magiques, les premières fois où votre premier a gazouillé ses premiers mots, les premières fois où il a marché, où il a dit maman, où il s’est émerveillé devant un insecte ou le bruit du vent, les premiers rires et moments de complicité.
Tous ces moments précieux qui n’ont pas de prix et qui méritent de faire de nouveau quelques efforts. Et deux enfants, c’est deux fois plus de bisous, de pleurs à consoler avec des bisous, deux fois plus de câlins et deux fois plus d’amour !
Si vous vous sentez prête, vous savez ce qu’il vous reste à faire : un bilan général chez le médecin et une soirée en amoureux !

 

commentaires

commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.