Stop à la transpiration : des méthodes simples

La transpiration excessive est une gêne quotidienne pour soi-même… et pour les autres ! Pourtant, il existe des méthodes simples et peu onéreuses pour s’en débarrasser.

1. L’Aloés ou Aloé Vera

Grâce à ses vertus à la fois hydratantes, purifiantes et antiseptiques, l’Aloès ou Aloé Vera est idéal pour traiter la transpiration excessive.
Utilisé dans de nombreux déodorants, l’Aloé Vera peut être appliqué en gel directement sur les aisselles : il hydratera la peau et protégera naturellement des odeurs. Son effet « fraîcheur » sur la peau est très agréable en cas de fortes chaleurs.

2. La pierre d’alun

Méthode naturelle très efficace et peu onéreuse, la pierre d’alun permet de réguler la transpiration des aisselles. A la fois astringente et antibactérienne, la pierre d’alun est un minéral à base de sulfate de potassium qui s’achète en pharmacie ou parapharmacie. Composée également de sulfate d’aluminium (dont elle tire son nom), la pierre d’alun s’inscrit dans la polémique sur la toxicité de l’aluminium présent dans les produits déodorants. Pour cela, il est conseillé d’éviter les produits portant la mention « ammonium d’alun ». Vendue en stick ou en poudre translucide, elle s’applique directement sur la peau et crée une barrière efficace contre les mauvaises odeurs.

3. Les vêtements en coton

En cas d’hyperhidrose (= transpiration excessive), il est conseillé de porter uniquement des vêtements en fibres naturelles. La sudation permettant de réguler la température corporelle, porter des fibres synthétiques empêchera la peau de respirer, créant ainsi un terrain propice à l’hypersudation. En revanche, les vêtements en coton ou en laine seront parfaitement adaptés.

4. L’huile essentielle de cyprès

Son odeur très rafraîchissante fait de l’huile essentielle de cyprès un remède efficace contre la transpiration excessive. Veillez cependant à ne pas l’appliquer directement sur la peau. Elle est également déconseillée aux femmes enceintes. Dans l’eau du bain, versez 10 gouttes d’huile essentielle de cyprès et renouvelez l’opération 1 à 2 fois par semaine. Ce remède nécessite toujours l’utilisation d’un déodorant au quotidien.

5. Les déodorants sans sels d’aluminium

L’utilisation de déodorants industriels que l’on trouve dans le commerce est souvent controversée en raison de leur teneur en sels d’aluminium dont la toxicité a été prouvée il y a plusieurs années. Ils augmenteraient par exemple chez la femme le risque de développer un cancer du sein. Depuis, de nombreuses marques ont créé des gammes de déodorants sans sels d’aluminium. Soyez donc vigilant(e) sur la composition de votre déodorant.

6. Eviter les épices, l’ail et l’oignon

Cela peut ne pas paraître évident mais les épices, l’ail et l’oignon favorisent la sudation. Au même titre que les excitants comme le café ou l’alcool, une alimentation épicée augmente la température corporelle. Pour réguler cette température et se refroidir, l’organisme doit laisser de l’eau s’évaporer. En cas d’hyperhidrose, il est donc fortement conseillé d’éviter ce type d’aliments.

7. La feuille de sauge ou de noyer

Les feuilles de sauge ou de noyer font partie des produits de santé naturels qui permettent de lutter contre la sudation. Cet effet est le plus souvent attribué à leur action astringente reconnue. Les feuilles de noyer peuvent être utilisées en décoction (plante bouillie dans l’eau) directement sur les mains ou les pieds. Les feuilles de sauge sont plutôt à utiliser par voie interne dans des infusions pour limiter la production de sueur.

8. Apprendre à gérer son stress

Le stress est un important facteur de transpiration excessive. Prendre son problème de sudation à la base en apprenant à gérer son stress pourra parfois se révéler aussi efficace que certains traitements médicaux. La valériane et la lavande sont de bonnes alternatives phytothérapeutiques contre le stress. Mais selon la gravité de cette nervosité, une psychothérapie pourra aussi être envisagée.

9. Le talc

Le talc est un minéral qui, grâce à ses propriétés absorbantes, permet de réguler la transpiration tout en favorisant l’hydratation de la peau. Si vous n’avez plus de déodorant, le talc pourra donc aisément le remplacer. Cependant, son efficacité est plus limitée en cas de sudation excessive. Il a également tendance à laisser des traces sur les vêtements. Il vaut donc mieux garder le talc en solution de secours.

10. Une hygiène irréprochable

Avoir une hygiène irréprochable est primordial pour limiter la sudation.
Homme ou femme, il est conseillé de raser ou d’épiler les poils situés sous les aisselles. Une surface propre permettra de réduire les mauvaises odeurs liées à la transpiration et optimisera l’efficacité de votre déodorant.

commentaires

commentaires

Alain :