Rester assis peut sérieusement dégrader votre santé.

La société moderne a été modelée pour que l’on reste assis.

En conséquence, les humains passent moins de temps appuyés sur leurs pieds que jamais auparavant.

Des études récentes ont démontré que tout ce temps passé à rester assis est beaucoup plus néfaste que l’on ne pense.

Cet article va expliquer comment rester trop longtemps est néfaste pour votre santé.

Nous restons assis bien plus qu’auparavant

 La position assise est une posture de base du corps humain, et quand les gens travaillent, se rencontrent, étudient ou voyagent, ils sont le plus souvent assis. Rien de plus naturel.

Cela ne signifie cependant pas que rester assis est sans danger. Tout aussi nécessaire que de manger, certes, mais un excès est également tout aussi néfaste.

Malheureusement, le comportement sédentaire, c’est à dire s’asseoir trop souvent, est plus répandu que jamais.

Plus de la moitié d’une journée de la population moyenne est passée en position assise, que l’on conduise, travaille au bureau ou regarde la télévision.

La journée standard d’un employé de bureau peut d’ailleurs comporter 15 heures passées assis. Les employés agricoles, quant à eux, ne sont assis qu’environ 3 heures par jour .

Conclusion : Être assis trop souvent est incroyablement néfaste. Les humains restent aujourd’hui assis plus longtemps que jamais auparavant, allant jusqu’à 15 heures par jour pour un employé de bureau.

Rester assis limite le nombre de calories que vous brûlez

Vos activités de tout les jours n’étant pas de l’exercice, comme se tenir debout, marcher ou même gigoter, brûlent des calories.

Cette dépense d’énergie est connue sous le nom de thermogenèse d’origine autre que l’activité physique, qui en faible quantité est un facteur de risques majeur du gain de poids.

Le comportement sédentaire – rester assis ou couché – n’implique qu’une très légère dépense d’énergie. Cela limite grandement le nombre de calories que vous brûlez grâce à la thermogenèse.

Pour vous donner une idée, des rapport d’études montrent que les employés agricoles peuvent brûler jusqu’à 1 000 calories de plus par jour que les employés de bureau.

Cela s’explique par le fait que les fermiers passent le plus clair de leur temps debout ou en train de marcher, plutôt qu’assis sur une chaise.

Conclusion : Rester assis ou couché vous fait dépenser beaucoup moins d’énergie que de rester debout ou de vous déplacer. C’est pourquoi les employés de bureau brûlent jusqu’à 1 000 calories par jour de moins que les employés agricoles.

Plus longtemps vous êtes assis, plus vous grossissez

En ce qui concerne la gestion de votre poids, moins vous brûlez de calories, plus vous êtes susceptibles de prendre du poids.

C’est pourquoi le comportement sédentaire est si étroitement lié à l’obésité.

Des recherches démontrent d’ailleurs que les personnes atteintes d’obésité restent en moyenne assises 2 heure de plus par jour que les personnes plus minces.

Conclusion : Les personnes restant assises pendant de longues périodes sont plus susceptibles d’être en surpoids ou obèses.

Rester assis est lié à une mort prématurée

Des données observées auprès de plus d’un million de personnes montrent que plus vous êtes sédentaire, plus vous risquez une mort prématurée.

Les personnes les plus sédentaires ont d’ailleurs 22% à 49% de chance de mourir plus tôt.

Cependant, même si la majorité des données supportent cette hypothèse, une étude n’a trouvé aucun lien entre le temps passé assis et la mortalité générale.

Cette étude présente certains défauts, ce qui explique probablement pourquoi elle contredit toutes les autres recherches effectuées dans ce domaine.

Conclusion : La majorité des données indiquent que plus une personne est sédentaire, plus elle risque une mort prématurée.

Le comportement sédentaire est lié a des problèmes de santé

Le comportement sédentaire est régulièrement mis en relation avec plus de 30 maladies et pathologies chroniques.

Cela inclut une augmentation du risque de diabète de type 2 de 112%, et une augmentation de 147% du risque de crise cardiaque.

La résistance à l’insuline – l’une des raisons principale de l’apparition de diabète de type 2 – a été un sujet d’intérêt particulier pour les recherches sur le comportement sédentaire.

Des études ont démontré que marcher moins de 1 500 pas par jour, ou rester assis pendant de longues périodes sans réduire son apport en calories, peut causer une augmentation majeure de la résistance à l’insuline.

Les chercheurs pensent qu’un comportement sédentaire a une incidence directe sur la résistance à l’insuline, sur une période aussi courte qu’un seul jour.

Conclusion : Un comportement sédentaire à long terme peut augmenter les risques de problèmes de santé comme le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires. L’inactivité est considérée comme un facteur direct du développement de la résistance à l’insuline.

Faire de l’exercice n’élimine pas complètement les risques

Bien qu’il soit recommandé de faire régulièrement de l’exercice, cela ne peut pas compenser complètement les risques pour la santé que présentent le fait de rester assis trop longtemps.

Une étude a testé cette théorie en mesurant les marqueurs métaboliques de 18 personnes suivant des programmes d’exercice différents.

Après une journée entière passée assis, une heure d’exercice intense ne compense pas les effets négatifs de l’inactivité.

De plus, une synthèse récente de 47 études a établi que rester assis de manière prolongée était lié à une dégradation de la santé, quel que soit le niveau d’exercice .

Inutile de préciser que ces effets négatifs sont d’autant plus exacerbé chez les personnes qui font rarement de l’exercice.

Conclusion : Être physiquement actif est incroyablement bénéfique, mais l’exercice ne peut par lui-même compenser complètement les effets négatifs du comportement sédentaire.

Construire un monde autour de la chaise était une erreur

L’homme moderne passe beaucoup de temps assis, et commence seulement à réaliser à quel point cela nuit à sa santé.

Cela ne veut pas dire que vous ne devez jamais vous asseoir et vous relaxer, simplement que vous devriez minimiser le temps que vous passez assis pendant votre journée de travail.

Réduire votre comportement sédentaire est tout aussi important pour la santé qu’un régime équilibré et de faire régulièrement de l’exercice.

Faire 60 minutes d’exercice par jour et rester assis ou couché les 23 autres heures ne vous apportera rien de bon.

On n’échappe pas à un mauvais régime alimentaire, tout comme on n’échappe pas à un mode de vie sédentaire.

Sources :www.changeyourmindbodyhealth.com 

 

commentaires

commentaires