Quel est l’âge idéal pour faire un enfant ?

Dès que vous voyez un enfant, vous craquez ? Auparavant, les enfants, ça ne vous manquait pas tellement ! Mais depuis quelque temps, vous achetez des magazines de grossesse, vous vous renseignez sur les pathologies enfantines, et vous vous imaginez même avec un ventre rond.
Serait-ce l’horloge biologique qui vous titille ? Ou tout simplement l’envie d’avoir un enfant ? Peut-être est-il temps de sauter le pas et de convaincre Chéri que vous êtes prête pour devenir maman.
D’autant que pour les femmes, la fertilité diminue rapidement avec l’âge ! Mieux vaut ne pas attendre. Alors, existe-t-il un âge idéal pour faire un enfant ? Inutile de vous voiler la face. Plus vous avancez en âge, plus vos chances de concevoir s’amenuisent.

D’un point de vue biologique

A 25 ans, la probabilité de tomber enceinte est de 25 % par cycle alors qu’à 35 ans, cette possibilité diminue de moitié. Autre avantage d’avoir son premier enfant vers 20-25 ans, vous retrouvez la ligne plus facilement, vous avez plus d’énergie pour vous occuper de bébé et votre organisme récupère plus facilement.
Pourtant, la plupart des femmes ne se sentent matures et prêtes que vers la trentaine, âge où le couple est stabilisé et où les femmes ont un travail permettant d’assumer financièrement un enfant.
Mais à 30 ans, votre ovulation est déjà de moins bonne qualité. Des chercheurs de l’université d’Erasmus de Rotterdam aux Pays Bas se sont penchés sur cette question de l’âge idéal. Pour cela, ils ont élaboré un modèle informatique à partir des données d’études sur l’évolution de la fertilité en fonction de l’âge.
Selon cette étude, l’âge idéal serait de 23 ans si vous voulez avoir une famille nombreuse, 27 ans pour deux enfants et 32 ans pour un seul enfant. Une autre étude américaine confirme le fait que la grossesse se déroule le mieux entre 25 et 30 ans.
Après 35 ans, on constate une augmentation des risques d’hypertension, de pré-éclampsie et de césariennes. Avoir un bébé vers 25 ans permet en effet de réduire les complications liées à la grossesse.

D’un point de vue psychologique

Mais le biologique n’est pas une donnée suffisante pour concevoir un enfant ! Certes il ne faut pas nier le poids des années et l’impact de l’âge, mais avoir un bébé jeune à tout prix sous prétexte que le corps vieillit peut conduire à des situations dramatiques : manque de stabilité amoureuse, financière, risques d’isolement…
D’un point de vue mental, avoir un bébé trop tôt peut entraîner des dépressions si vous n’êtes pas bien entourée, avec ce sentiment de ne pas avoir profité de votre jeunesse.
Bref, et si l’âge idéal était celui où vous vous sentez prête à assumer des responsabilités, prête à accueillir un enfant dans les meilleures conditions possibles pour lui offrir un bel avenir ?
La plupart des femmes interrogées insistent sur la nécessité d’avoir un salaire fixe et décent, voire un peu d’économies pour envisager leur première grossesse sereinement. Alors à 20, 30 ou 40 ans, peu importe, ce qui compte, c’est votre désir de fonder une famille, de transmettre et de donner beaucoup d’amour !

commentaires

commentaires