Que manger en fonction de son groupe sanguin.

Il reste beaucoup à apprendre sur le front de la santé et du bien-être. Vous pouvez avoir saisi le fonctionnement de votre métabolisme et l’apport calorique, mais vous comprenez-vous vous-même comme un individu biochimique ? Le célèbre concept du naturopathe Peter D’Adamo, de régime adapté au groupe sanguin est un nouveau tournant dans la façon dont nous envisageons un mode de vie sain.

a32

 

Ne laissez pas des mots tape-à-l’œil comme biochimique et naturopathie vous convaincre que ce régime est de la science-fiction insensée. D’Adamo, qui fut nommé médecin de l’année aux Etats-Unis, est un professeur accompli qui a utilisé des recherches dans les domaines de la glycobiologie et de la biochimie, ainsi que les travaux de plusieurs autres médecins pour étayer sa théorie.

En raison de la nouveauté du concept de régime alimentaire adapté au groupe sanguin, peu d’études ont été menées pour soutenir la théorie de D’Adamo. Mais pour chaque sceptique, il a un fan enthousiaste impressionné par l’enthousiasme de D’Adamo et les dix ans qu’il a consacrés à l’écriture de son livre, Eat Right 4 Your Type (quatre groupes sanguins, quatre régimes, en français), qui a figuré parmi les best-sellers du New York Times, avec un tirage de 7 millions d’exemplaires.

Le principe

En quoi consiste exactement ce nouveau régime ? Qu’est-ce qui le différencie des autres régimes « à la mode » ?

La théorie de D’Adamo est que chaque personne répond différemment à certains types d’aliments en fonction de son groupe sanguin. Il avance que les lectines, des protéines qu’on trouve dans la nourriture et qui se lient aux carbohydrates, causent des interactions différentes dans les différents groupes sanguins. Si des lectines particulières interagissent avec des antigènes liés au groupe sanguin, cela pourrait avoir des effets négatifs sur la santé.

Le régime divise les aliments que vous devriez privilégier et ceux à éviter en 16 groupes. Ceux-ci sont les aliments essentiels à un régime équilibré – lait, viande maigre, haricots, légumes, etc. – mais les quantités recommandées diffèrent grandement en fonction du groupe sanguin.

Les quatre groupes

Vous connaissez peut-être déjà votre groupe sanguin. Si ce n’est pas le cas, demandez à votre médecin de vous prescrire l’examen nécessaire. Voici, en gros, la classification de D’Adamo pour chaque groupe:

  • groupe O « le chasseur » – il s’agit du plus vieux groupe sanguine selon D’Adamo. On peut en trouver la trace il y a plus de 30.000 ans et il requiert plus de protéines que les autres groupes.
  • Groupe A « l’agraire » – D’Adamo pense que ce groupe est apparu avec le développement de l’agriculture, il y a environ 20.000 ans. Pour cette raison, son régime est surtout tourné vers les végétaux.
  • Groupe B « le nomade » – on estime que ce groupe est né il y a environ 10.0000 ans. Il possède un système digestif souple et supporte les produits laitiers beaucoup mieux que les autres groupes.
  • Type AB « l’énigme »– c’est de loin le groupe le plus récent puisqu’il a environ 10.000 ans. Comme ses lettres le suggèrent, le régime qu’il requiert est à cheval entre A et B.

Les aliments pour chaque groupe :

Groupe O

Bien manger: si vous aimez la viande et que vous appartenez au groupe O, vous êtes paré. Ce régime met l’accent sur la viande rouge, les fruits de mer et la volaille, comme le poulet et la dinde. Certains légumes sont acceptables, comme les épinards, le brocoli, le chou frisé et le varech.

Se tenir éloigné de : les personnes du groupe O devraient se tenir à distance des céréales et des graines. Des légumes comme les petits pois, les haricots, les cacahuètes et les lentilles devraient être évités. Ces personnes peuvent éprouver des difficultés à digérer les laitages et les produits à base d’œufs.

Groupe A

Bien manger : les efficaces enzymes digestives du groupe A font des légumes et des grains des aliments idéaux. Mettez l’accent sur le pain et les pâtes à la farine de blé complet et évitez les céréales simples. Les fruits come les pommes, les baies, les brugnons, les avocats et les figues sont de bons choix. Du côté des légumes, votre spectre est illimité, mais vous devriez privilégier les plantes riches en protéines, comme le soja et les noix.

Se tenir éloigné de : beaucoup de personnes du groupe A n’aiment pas entendre que leur consommation de protéines animales doit être strictement limitée. La plupart des types d’oiseaux, de poisson, de bœufs et de cochon ne collent pas avec des enzymes de digestion de la viande limités. Les laitages et les haricots rouges devraient aussi être évités.

Groupe B

Bien manger: l’individu appartenant au groupe B est considéré comme un omnivore équilibré et est le plus facile à nourrir. Côté viandes, il devrait se concentrer sur la viande rouge, la dinde et le poisson. Les céréales, les légumes verts et les fruits lui conviennent, à l’exception des aliments ci-après.

Se tenir éloigné de : le maïs, les lentilles et les graines de toutes sortes doivent être évités. Côté viande, vous devriez éviter le poulet. Il est aussi conseillé de vous tenir éloigné des cacahuètes et du sarrasin.

Groupe AB

Bien manger : dans la mesure où il emprunte les caractéristiques de deux autres groupes, le groupe AB doit se concentrer sur les légumes, le poisson et la dinde. Les fruits de mer, le tofu, les haricots et les légumes sont de bonnes sources de protéines. Des fruits comme la pastèque, la figue, la pomme et la banane sont acceptables.

Se tenir éloigné de : la viande rouge devrait être évitée dans la mesure du possible car ce groupe emprunte au A son niveau d’acidité de l’estomac. Comme les individus du groupe B, vous devriez vous tenir éloigné du maïs et du sarrasin. Enfin, les personnes du groupe AB sont vulnérables aux excès de caféine et d’alcool.

Les bénéfices du régime adapté à son groupe sanguine
Comme mentionné plus haut, les effets de ce régime font encore l’objet d’une étude rigoureuse pour des résultats définitifs. Pour le moment, une étude a établi que les personnes qui ont suivi ce régime ont vu leur taux de cholestérol baisser significativement. D’autres ont affirmés que c’est l’un des régimes les plus efficaces pour perdre du poids qu’elles aient testés.

Ce dont les gens ont le plus besoin quand il s’agit de changements de régime alimentaire, c’est de discipline. Ils ont besoin de détails concrets et de modes d’emploi. Les livres de cuisine et guides écrits par D’Adamo pour chaque groupe sont des guides détaillés qui laissent peu de place à la triche.

Les aliments de ce régime sont sains quand ils sont consommés dans les quantités adéquates. N’importe quel aliment ayant peu ou pas de bénéfice nutritionnel est absent des guides. Pour cette raison, ce changement de régime est bénéfique pour votre santé. Vous vous sentirez plus énergique, construirez un avenir sain et améliorerez votre état physique et votre bien-être.

Problèmes potentiels
Le plus grand problème que les gens rencontrent en suivant ce régime tient aux restrictions conseillées à chaque groupe sanguin. Quelqu’un qui avaient l’habitude de mangez un steak chaque jour n’a généralement pas envie de devenir herbivore parce qu’il appartient au groupe A. si vos goûts coïncident avec les aliments à éviter, vous aurez des problèmes pour vous conformer à ce régime.

Les instructions strictes peuvent aussi vous priver de nutriments essentiels. Les personnes qui doivent arrêter les laitages doivent trouver d’autres sources de calcium. Celles qui devront limite leur consommation de viande peuvent manquer des protéines nécessaires au maintien de leur musculature.

Avant de décider d’essayer ce régime, pesez le pour et le contre. Il demandera du travail, de la patience et de la persévérance et rendra votre liste de courses plus contraignante et plus chère. Ceci étant dit, il s’agit aussi d’une tendance forte, pleine de promesses en ce qui concerne l’amélioration de votre santé.

commentaires

commentaires