Mesdames, n’ayez jamais de relation avec ce type d’homme ! Vos signes astrologiques sont incompatibles !

Premier rendez-vous avec un mec: Bernadette est dans tous ses états. La dernière fois qu’elle s’est rendue à un premier rencard avec un homme, elle est tombée sur un gars complètement bizarre. Après 10 minutes, elle a prétexté un terrible mal de ventre pour prendre la poudre d’escampette. Voici une liste (non-exhaustive) de ce que les femmes détestent chez les hommes lors du premier rendez-vous.

1. LE TROP DIRECT

Ses phrases préférées : « Tu viens souvent ici ? », « Salut. (Il ne se présente même pas)J’pourrais avoir ton numéro de téléphone ? », « T’sais qu’t’es mignonne toi ?»,

Son profil : Le trop direct est typiquement le genre de mec que l’on rencontre dans les boîtes de nuit, un verre de vodka redbull à la main. Dans les actes, il ressemble un peu à un cochon truffier. Son radar est programmé sur l’option « Je cherche une meuf à tout prix ». Le trop direct ne perd donc pas de temps: il enchaîne les rencontres et ne s’attarde pas vraiment lors d’un premier rendez-vous avec une femme. Il accoste une fille, puis une autre, balançant toutes les 9 secondes (le temps moyen qu’il lui faut pour se faire jeter) la seule phrase qu’il connait en matière de drague : « Salut, c’est quoi ton numéro ? »

Mon conseil : Il sera unique. ARRÊTEZ IMMÉDIATEMENT CE GENRE DE TECHNIQUE D’APPROCHE. Bernadette trouve cette attitude aussi insupportable (sans doute même plus !) que des ongles qui crissent sur un tableau noir.

2. LE NOSTALGIQUE

Ses phrases préférées : « Mon ex portait le même parfum que toi », « Voilà deux mois que je ne suis plus avec elle, le temps passe si vite… », « C’est marrant que tu dises ça. En vacances avec mon ex, je m’étais justement fait cette réflexion.»

Son profil : Le nostalgique, c’est le roi du flashback. Ses souvenirs, il les vénère. Il sort d’une rupture douloureuse et dès qu’il fait référence à son passé, ses yeux s’humidifient. Le nostalgique n’a tout simplement pas encore tourné la page. C’est aussi flagrant qu’un nez au milieu de la figure. Durant un premier rencard, Bernadette est l’épaule sur laquelle il vient déverser ses larmes et tout son désarroi. Et ça, Bernadette, ça a vite fait de la gonfler !

Mon conseil : Avant d’entamer une nouvelle relation, soignez vos blessures. Bernadette n’est pas un sparadrap. Ni un bouche-trou. Le premier rendez-vous avec un hommedoit être un moment agréable. Bernadette elle n’aura aucune envie de ramasser à la cuillère le pauvre petit cœur brisé que vous êtes. Entre nous, votre ex, on s’en fout. Et Bernadette, elle s’en fout aussi.

3. LE NARCISSIQUE

Ses phrases préférées : « Moi je [blablabla] et moi je [blablabla] et moi je [blablabla]. », « J’les ai tous explosés à cette course à pied ! Sérieux, j’suis vraiment T-R-O-P-T-R-O-P-F-O-R-T ! », « Rhaaaa, mais qu’est-ce que j’suis beau gosse quand même ! »,

Son profil : Le narcissique ne parle pas, il disserte. Il ne marche pas, il parade. Il est là, perché tout en haut de son trône, tel un prince dans son royaume au Moyen-âge. Bernadette est réduite à l’état de sujet. Elle n’a qu’une seule chose à faire : l’écouter parler de lui, de lui et… de lui. Le narcissique ne tient que des discours en « je » et a un cou de la taille de la Russie. Résultats ? Bernadette a l’impression de passer la soirée avec Narcisse. Il est insupportable et ses palabres l’ennuient. Au moment de le quitter, elle est irréversiblement déterminée à ne plus jamais revoir cet individu au surmoi disproportionné.

Mon conseil : « Séduction » rime excessivement mal avec « vantardise ». Si Bernadette est avec vous ce soir, c’est que vous l’intéressez déjà un minimum. Bien sûr, vous pouvez (devez) lui faire découvrir vos centres d’intérêt. Mais il faut un échange ! Vous mettre en avant de manière excessive ne va introduire entre vous qu’une seule chose : de la distance. Alors intéressez-vous à elle. Demandez-lui ce qui lui plaît. Flattez-la. Vous êtes là pour apprendre à la connaître, pas pour rédiger votre autobiographie !

4. LE RADIN

Ses phrases préférées : « On divise en deux ? », « Ah zut, j’ai oublié mon portefeuille dans la voiture », « La prochaine fois, c’est moi qui invite »

Son profil : Pour le premier rencard, le radin n’invite jamais Bernadette au restaurant : c’est trop cher. Il préfère l’emmener dans un bar à cocktail très bas de gamme (genre café tout pourri à côté de la gare). À la fin de ce premier rdv, il demande le ticket au barman et surligne au fluo jaune (ce n’est presque pas exagéré) le prix des deux mojitos qu’il vient de boire. Après un rapide calcul (un radin est toujours très doué en calcul mental), il annonce à Bernadette : « Tu dois 23,50€. » Et tout sourire, il ajoute : « Les bons comptes font les bons amis. » Le radin collectionne les parfums d’échantillon gratuits, s’habille chez Aldi*, part en vacances exclusivement en camping. Bernadette a l’impression de passer sa soirée avec Picsou.

Mon conseil : Tous les sondages vous le diront : la radinerie est un défaut jugé très sévèrement par les femmes. Au premier rendez-vous, une femme vous proposera certainement plusieurs fois de payer l’addition. RE-FU-SEZ. On est au 21ème siècle et les femmes sont maintenant émancipées. Mais même si elle prétend le contraire, Bernadette sera toujours flattée que vous lui offriez le premier resto ou le premier verre. C’est une question de galanterie. Payez-lui donc son verre de Campari. Elle sera ravie.

5. LE CHAUD LAPIN

Ses phrases préférées : « Chez toi ou chez moi ? », « J’ai pas super faim, on y va ? », « Sympa tes cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? »

Son profil : Le chaud lapin arrive à son premier rendez-vous avec une fille avec la langue qui pend jusqu’au sol. Toute la soirée, il plonge son regard dans le décolleté de Bernadette, baragouinant quelques distraits « Ah oui, c’est chouette » lorsqu’elle tente de lui faire part des derniers cours de cuisine qu’elle a suivis. Le chaud lapin n’est pas DU TOUT réceptif aux sujets de conversation de Bernadette. Quand bien même elle se mettrait à lui parler en long et en large du dernier match de Champions League qu’elle a vu, il n’en aurait cure. Le chaud lapin n’attend qu’une seule chose : la deuxième mi-temps. Il aspire (avec une impatience non dissimulée) à ce que cette interminable soirée s’écourte le plus rapidement possible pour qu’enfin, ils puissent passer aux choses sérieuses.

Mon conseil : Bon, c’est vrai, le sexe n’est aujourd’hui plus un sujet tabou. Mais enfin, quand même ! Un peu de respect, pardi ! Bernadette n’est pas un objet sexuel. Elle a un cœur. Et elle a aussi un CERVEAU. Elle a conscience de ce que vous êtes entrain de manigancer comme plan. Bernadette lit dans vos pensées (qui, pour l’heure, ne sont franchement pas très catholiques) et elle n’a désormais plus qu’une seule envie : rentrer chez elle. ET SANS VOUS ! Alors, lors de ce premier rencard amoureux, prenez votre temps, faites vous désirer. Les femmes n’aiment jamais les hommes trop pressés.

6. LE MAL FRINGUÉ

Ses phrases préférées : « Je privilégie toujours le côté pratique des choses », « Il y avait une super promo, j’ai donc directement acheté trois t-shirts (les mêmes, et de la même couleur ! Argh !) en un coup », « Abercrombie and quoi ? Ah non, connais pas. Boh tu sais, moi et la mode… »

Son profil : C’est sa première rencontre amoureuse avec Bernadette et le mal fringué n’a fait aucun effort. Son jeans est trop court, sa chemise trop fleurie. Ses cheveux mi-longs sont gras. Beurk. Bernadette ne pourra JAMAIS passer amoureusement la main dans cette chevelure crasseuse. Aux pieds du mal fringué, une détestable paire de baskets Nike dernier cri (à bandes fluorescentes et aux lacets asymétriques) recouvrent d’épouvantables chaussettes de sport blanches. En plus, à bien y regarder, elles n’ont pas l’air très fraiches. Bernadette est tout bonnement écœurée.

Mon conseil : Lors du premier rencard avec une femme, la moindre erreur peut coûter très cher. Notamment en matière d’habillage. Vous avez sans doute (comme beaucoup d’hommes) l’habitude de privilégier le côté pratique quand vous achetez des vêtements. Après tout, c’est vrai qu’on se sent plus à l’aise dans un training et des vieilles tennis que dans une paire de Richelieu. Mais là, vous êtes en phase de séduction. Et les femmes n’apprécient que très peu les combinaisons de montagne, les pantalons de sport et autres vêtements anti-froissage. De nos jours, il est possible d’allier côté pratique ET côté esthétique. Alors, faites un effort : accordez les couleurs et pour le moment, rangez votre habit délavé du dimanche au fond d’un placard. Si ça colle entre vous, elle devra de toute façon se le taper bien assez tôt.

7. LE MACHO

Ses phrases préférées : « I ? fitness », « J’ai faim. On mange quoi? », « Femme au volant, mort au tournant »

Son profil : Le macho est un gars qui ne vit pas avec son temps. Il surkiffe les années 1950 et chérit les modèles d’autrefois. Il aime pousser de la fonte dans les salles de sport, rouler très vite dans des voitures (souvent rouges) au moteur surpuissant, poser ses pieds sur la table du salon (bière dans une main, télécommande dans l’autre, match de foot à la télé). Le macho a une tonne de muscles et adore ça. Lors d’un 1er rendez-vous, le macho est là pour protéger Bernadette, cette pauvre petite chose fragile qui ne pourrait pas exister sans lui. Le macho se croit intouchable et inégalable. En fait, il n’est même pas capable de se faire cuire un œuf.

Mon conseil: Aujourd’hui, être macho est une attitude totalement dénuée de sens. Tenter de prouver sa supériorité au premier rendez-vous avec une meuf ou se contenter de lever les jambes quand Bernadette passe l’aspirateur est un comportement qui n’est plus tolérable. Ni au premier rendez-vous, ni même par la suite. Alors si vous voulez conquérir le cœur de Bernadette, le machisme, c’est direct poubelle.

8. LE BOUDEUR

Ses phrases préférées : Il ne dit rien. Il boude.

Son profil : Le boudeur est hyper susceptible. C’est son premier rendez-vous avec Bernadette. Il attend ce moment depuis des semaines. Et pourtant, avec son mauvais caractère, il gâche tout. En entrant dans le bar, Bernadette croise Annette, sa meilleure copine. Elle s’arrête quelques instants pour discuter. La conversation dure une minute. Puis deux. Et déjà, le boudeur s’ennuie. Il va donc au bar, s’installe sur un tabouret haut, et attend Bernadette. Après quatre minutes, le boudeur, s’estime délaissé. Il se met donc à râler. Quand Bernadette revient près de lui, il ne pète plus un mot et pourrit tout le reste de la soirée.

Mon conseil : Bouder au premier rencard avec une femme, vous voulez rire? Voilà bien la dernière chose à faire! Vous êtes là pour séduire Bernadette, pas pour tirer la tronche! Bernadette a passé l’âge de jouer à la poupée. Elle n’aura aucune envie de passer cette première soirée en tête à tête à vous materner et à tenter de comprendre vos petits états d’âme… De la sensibilité, ok. Des caprices, des bouderies et de la mauvaise humeur toute la soirée, c’est juste hors de question.

9. L’EXCESSIF

Ses phrases préférées : « T’as d’beaux yeux tu sais », « Avez-vous souri ou était-ce le soleil qui perçait les nuages ? », « Tu dois être fatiguée. Tu as trotté dans ma tête toute la journée. »

Son profil : Également appelé « mauvais dragueur », l’excessif est totalement dans la démesure. Lorsqu’il rencontre une femme pour la première fois, il en fait des tonnes, surjoue, balance 50 compliments à la minute. Il est là, avec ses yeux exorbités plantés dans le regard de Bernadette qui ne sait plus trop si elle doit rire ou pleurer. Rose entre les dents, sourire dévoilant toutes ses gencives et manuel de drague caché au fond de sa poche, l’excessif est pourtant gentil. Il veut bien faire. Mais il s’y prend mal et du coup, ses paroles ne respirent pas la sincérité.

Mon conseil : Faire des compliments à une femme est un acte très important. Mais l’idée, c’est de le faire dans la finesse. Pour qu’elle craque, faites-la rire, trouvez les bons mots. Soyez dé-li-cat. Vous n’êtes pas là pour regonfler, en trois minutes top chrono, l’égo un peu déficient de Bernadette.

0. LE FILS À MAMAN

Ses phrases préférées : « Toi et ma mère, vous êtes les deux plus jolies femmes du monde », « Ton pain de viande est vraiment délicieux, mais ma mère le réussit encore mieux », DRING! DRING! « Ah, il faut que je décroche! C’est ma mère! »

Son profil : Généralement, le fils à maman décommande le premier rendez-vous par texto: il doit aller manger chez ses parents. Bernadette est déjà paniquée et l’imagine (à raison) arriver au premier rendez-vous, si pas avec sa mère, au moins avec un cordon ombilical de 3 mètres de long enroulé autour du cou. Et de fait, le fils à maman voue une admiration sans faille à sa mère qu’il s’évertue à appeler « Môman ». HORREUR. Bernadette s’imagine déjà dans un couple à trois. Elle se projette dans le futur et entrevoit déjà:

  1. la ligne du téléphone occupée lors des quatre appels (quotidiens) de votre mère,
  2. les dimanche après-midi interminables dans le jardin familial de vos parents autour d’une tasse de café, d’une boîte de biscuits et d’une bonne tarte au riz,
  3. les cent mille reproches que Môman ne se gênera pas de lui faire dès leur première rencontre,
  4. votre (déjà très prévisible) manque de réaction face à ses attaques.

Bernadette a déjà envie de s’enfuir.

Mon conseil : Vous êtes un grand garçon. Bernadette souhaite passer la soirée (et plus si affinités) avec un homme, pas avec un petit garçon à sa mémère. Alors, comportez-vous en adulte! Défusionnez d’avec votre mère et ne la laissez plus s’immiscer de la sorte dans votre vie amoureuse.

Bien sûr, cette liste est non-exhaustive ! Et vous ? Quel est le genre d’homme qui vous fait déguerpir?

commentaires

commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.