Même à petites doses, boire de l’alcool reste dangereux.

Contrairement aux idées reçues, boire un verre d’alcool par jour ne serait pas moins mauvais pour la santé. En effet, une enquête canadienne qui s’est basée sur plus de 87 études internationales portant sur les taux de consommation d’alcool et de décès, montre que la consommation régulière de vin ne contribuerait pas à réduire les risques de crise cardiaque et d’AVC.

Consommation d’alcool : des études faussées

Alors que les consommateurs français sont persuadés que boire un verre de vin par jour permettrait de vivre plus longtemps et de rester en meilleure santé, une étude récente vient prouver le contraire. Une méta-analyse de 87 études portant sur les risques liés à l’alcool, publiée en 2016 dans Journal of Studies on Alcohol and Drugs, remet en cause des résultats vantant les bienfaits d’une consommation régulière d’alcool.

Dans plusieurs études, les chercheurs ont repéré des failles portant sur la définition des personnes abstinentes. Selon le Dr Tim Stockwell, directeur du centre de recherche sur les addictions de l’université de Colombie Britannique (Canada), et auteur principal de l’étude, les groupes d’abstinents intègrent souvent les personnes qui ont arrêté de boire de l’alcool à cause de leur santé fragile, ce qui fausse les résultats. Le Dr Stockwell et ses collègues n’ont trouvé que 13 études sur 87 qui ont ajusté ces erreurs.

La consommation d’alcool doit rester occasionnelle

« Nous devrions boire de l’alcool pour le plaisir », a déclaré Tim Stockwell, qui a mené l’enquête, dans une interview. Pour les spécialistes, il est hors de question de sous-estimer les risques liés à la consommation d’alcool et encore moins d’inciter à une consommation « responsable ». « Quand on boit trois, quatre, cinq verres de vin espacés dans la journée, il n’y a pas d’effet d’ivresse, on ne voit pas les effets sur la santé, mais ils sont pourtant bien réels », insiste le Dr Alain Rigaud, psychiatre addictologue et président de l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA).

Les chercheurs canadiens rappellent ainsi que la consommation d’alcool à faible dose n’a pas réellement d’effet négatif sur la santé, mais ils nient ses effets positifs. « Si vous buvez un verre de vin par jour, cela ne va probablement pas vous faire beaucoup de mal. Faites-le pour le plaisir, mais ne vous rassurez pas en pensant que c’est bon pour votre santé », conclut Tim Stockwell.

Source: consoglobe.com

commentaires

commentaires