Maigrir au Ramadan, c’est possible ?

Le Ramadan, c’est bientôt ! Vous désirez profiter de ce jeûne pour perdre quelques kilos en trop. Mais à ne pas manger pendant la journée, vous craignez surtout de ne pas réussir à vous contrôler et vous gaver une fois le soleil couché… Oui, est-il vraiment possible de maigrir au Ramadan ? Réponse…

Ramadan et repas

Le Ramadan est le neuvième mois du calendrier musulman. Au cours de celui-ci, on ne doit ni manger, ni boire, ni fumer, ni avoir de rapports sexuels de l’aube jusqu’au coucher du soleil.

La principale contrainte imposée par ce jeûne est l’heure des repas. Ces derniers doivent être consommés uniquement le soir une fois le soleil couché et le matin avant le lever du soleil. Deux repas sont alors autorisés pendant le Ramadan, l’un appelé « iftar » pour casser le jeune le soir, l’autre nommé « s’hour » pour se donner des forces avant le lever du jour. Un troisième repas appelé « ichaa » quelques heures après l’iftar peut être consommé  mais il reste secondaire et ne doit être envisagé que si l’iftar a été trop léger.

A ne pas manger pendant plusieurs heures dans la journée, le Ramadan attise alors l’appétit et contraint de contrôler son alimentation face à la faim pour ne pas manger davantage pendant les repas où le soleil est couché. Quand on fait attention à sa ligne, il est donc primordial de réadapter ses habitudes alimentaires en fonction de son jeûne pour perdre ou ne pas prendre de poids sur la durée, une fois le Ramadan terminé.

Ramadan et perte de poids

Pour maigrir au Ramadan, il faut préparer son régime une semaine à l’avance. Avant de le commencer, il est nécessaire de planifier son jeûne et réfléchir sur les aliments ou les plats que l’on va cuisiner/préparer pour le s’hour et l’iftar. Au moment venu, on contrôlera davantage son alimentation et mangera jusqu’à rassasiement sans avaler d’aliments trop gras, trop salés ou trop sucrés qui ont du mal à être digérés et dont les graisses sont vite stockées par le corps (surtout avant d’aller se coucher pendant l’iftar).

Une fois que le Ramadan a commencé, il est conseillé de boire beaucoup d’eau avant de manger, pour réveiller l’appareil digestif et lui permettre de me fonctionner. Pendant les repas, on fait attention à manger calmement en mâchant lentement. On fait la part belle aux protéines et légumes (riches en fibres) pour bien manger sans alourdir l’apport calorique de son repas, et augmenter sa satiété jusqu’au repas suivant. En guise d’exemple, on peut manger pour le s’hour quelques dattes, un morceau de pain avec un peu de beurre ou de fromage, deux œufs durs ou un morceau de viande ou un filet de poisson. Pour l’iftar, qui doit être plus conséquent, on peut avaler quelques dattes, un bol de harira, une portion de semoule, quelques légumes ainsi qu’un morceau de viande ou un filet de poisson.

Pour perdre du poids pendant le Ramadan, il est important de bien dormir car le manque de sommeil est une fatigue supplémentaire qui, additionnée avec la faim, rend le jeûne plus difficile à supporter. Ainsi, on dort 7 heures minimum par nuit et consomme l’iftar suffisamment tôt pour permettre à son corps de mieux le digérer et être davantage propice à se reposer. Si l’on ne peut rien changer à l’organisation des repas et que l’iftar se déroule plus tard qu’à l’accoutumée, on trouve le temps de faire une sieste l’après-midi pour compenser sa (future) nuit de sommeil trop courte.

Aussi, on évite le plus possible de faire du sport et/ou d’arrêter de fumer pendant le Ramadan. L’activité physique entraîne la sudation qui déshydrate le corps et favorise la perte d’eau, dangereuse pendant un jeûne. L’arrêt de la cigarette, quant à elle, entraîne une nervosité et/ou un stress qui peut influer sur ses émotions (et donc sur son appétit) et favorise la prise de poids (car la nicotine augmente la dépense énergétique). On arrêtera de fumer après son jeûne, quand on sera plus fort(e) et moins fatigué(e).

Et à la fin du Ramadan ? On apprend à conserver ses nouvelles habitudes alimentaires tout en se faisant plaisir. Pendant L’Aïd, la fête de la rupture de jeûne, on peut s’accorder quelques excès alimentaires (un gros repas ne fait pas prendre de poids après 30 jours de repas légers et équilibrés) mais une fois passée, on prend un nouveau départ et redéfinit au mieux son alimentation en fonction de ses souhaits minceur.

Source: fourchette-et-bikini.fr

commentaires

commentaires

Aidez nous à nous améliorer..

Aimez notre page Facebook Svp. Merci.