L’optimisme, c’est bon pour la santé !

Selon une étude publiée dans l’American Journal of Epidemiology, l’optimisme permettrait de réduire la mortalité des femmes. Alors mesdames, souriez !

Plus les femmes sont optimistes, plus leur risque de mortalité diminue

Être de bonne humeur, voir la vie du bon côté, pardonner facilement… Et si pour rester en bonne santé, il suffisait d’être optimiste. Selon une étude publiée dans l’American Journal of Epidemiology, les femmes qui regardent la vie du bon côté réduisent leurs risques de développer un jour des cancers, d’avoir des attaques cardiaques ou encore des problèmes pulmonaires.

Pour parvenir à cette surprenante conclusion, les chercheurs ont suivi 70 000 femmes, âgées de 58 à 83 ans. Ces femmes ont été interrogées sur leur capacité à être heureuses en dépit des épreuves dont elles avaient pu souffrir au cours de leur vie. L’expérimentation a duré huit ans. Au bout de ces huit années, les chercheurs ont constaté que plus les femmes étaient optimistes, plus leur risque de mortalité diminuait.

Un lien entre le bien-être et la réduction de mortalité

Pour être les plus justes possible dans leurs analyses, les chercheurs ont tenu à prendre en compte le milieu social des participantes ainsi que leurs antécédents de diabète, d’hypertension, de cholestérol ou encore de dépression. Et de manière significative, celles qui étaient les plus optimistes voyaient leur risque de développer une maladie cardiaque, un accident vasculaire cérébral, un cancer ou une maladie respiratoire, diminuer.

Une précédente étude américaine, menée par des chercheurs de l’université de l’Illinois, l’année dernière, avait aussi mis en lumière le fait que les personnes les plus optimistes avaient deux fois plus de chance d’avoir une meilleure santé cardiovasculaire que les plus pessimistes. S’il existe bien un lien entre le bien-être et la réduction de mortalité cardiaque à long terme, c’est le moment de sourire et de prendre la vie du bon côté.

Source : passeportsante.net

commentaires

commentaires