Les bons horaires pour faire du sport et maigrir

Le sport, on a tous son horaire préféré pour l’exercer. Certains partent faire leur jogging le matin, avant même de petit-déjeuner, tandis que d’autres filent à la salle de sport en début de soirée, une fois que le travail est terminé. Pour autant, saviez-vous qu’il existe une tranche horaire idéale pour faire du sport afin de mieux mincir ? C’est le principe de la chronobiologie. Fourchette & Bikini vous dit tout dans cet article !

Le principe de la chronobiologie

La chronobiologie, ça vous parle ? Inconsciemment, vous la connaissez puisque le régime chrononutrition, très en vogue en ce moment, se base sur ses principes.

La chronobiologie est un mode de vie reposant sur le fait que la force musculaire, la réactivité, l’endurance ou, plus généralement, toutes les fonctions du corps humain (que ce soit sa tension artérielle, sa température, ses sécrétions hormonales…) passent par des hauts et des bas et varient au cours de la journée sur vingt-quatre heures.

De même que la chrononutrition, où les besoins et les apports nutritionnels de l’organisme varient selon certaines heures de la journée (pour optimiser la perte de poids et maigrir de façon naturelle et sans aucune frustration), la chronobiologie est idéale à suivre pour toutes les personnes souhaitant maigrir tout en optimisant leurs performances physiques et en dépensant davantage d’énergie (et de calories).

Les bons horaires pour mincir en faisant du sport

Dans la journée, trois tranches horaires définies par la chronobiologie sont alors identifiées et sont plus ou moins adaptées à l’organisme afin de faire du sport et (mieux) mincir.

– Au réveil, entre 7 h et 8 h du matin, le corps est chargé en cortisol (une hormone qui stimule l’activité) ainsi qu’en adrénaline et en noradrénaline (deux hormones liées à l’effort et au stress). Ces trois hormones procurent au corps suffisamment d’énergie pour qu’il aille puiser directement dans les réserves lipidiques, et ce dès les premières minutes où il est sous effort. Certes, les graisses sont plus brûlées et les calories, davantage éliminées, mais puisque l’organisme, sortant du sommeil, fonctionne sans aucun apport glucidique, le risque d’avoir des étourdissement voire un malaise, pendant la pratique, est augmenté. Sans parler que, tôt le matin, la pression artérielle est à la hausse. Autrement dit, le muscle cardiaque est davantage stimulé et peut causer un arrêt cardiaque dans les cas extrêmes… À éviter !

Entre 12 h et 13 h, les hormones du corps qui favorisent le déstockage fonctionnent à plein régime. De plus, le taux d’insuline est au plus bas et les capacités motrices et de coordinations sont optimales. La pratique d’une activité physique peut être envisagée… si et seulement si elle se fait avant le déjeuner. Autrement, la digestion qui s’en suit pompe beaucoup d’énergie et réduit les efforts physiques.

– Entre 18 h et 19 h, la température et la glycémie du corps remontent et sont optimales. La force musculaire et l’oxygénation sont excellentes, le corps est au maximum de ses possibilités et les performances physiques, s’il y a, sont très bonnes. Tout effort d’intensité élevée (musculation, boxe, ados-fessiers…) ou modérée (jogging, vélo…) peut être réalisé s’il est suivi de 20 à 30 minutes d’étirements et/ou de relaxation. Toutefois, il faut l’arrêter à 20 h grand maximum, car au-delà, il peut altérer la qualité et la durée du sommeil. Sinon, le sport de fin de journée est le top du top !

commentaires

commentaires