Les aliments à manger et à éviter afin de réduire les effets du syndrome du côlon irritable.

Le syndrome de l’intestin irritable (aussi nommé troubles fonctionnels intestinaux, ou colopathie fonctionnelle) est un souci de santé très fréquent (une personne sur dix est concernée dans le monde, le plus souvent des femmes âgées entre 20 et 40 ans). Il existe des aliments à manger et d’autres à éviter si vous souffrez de ce problème sanitaire.

Le syndrome du côlon irritable peut être minimisé si vous connaissez les aliments à manger et les aliments à éviter.

Alimentation en cas de côlon irritable : 10 règles

Pour réduire les symptômes du syndrome du côlon irritable au maximum, on vous conseille de respecter le plus possible les 10 règles suivantes :

1) Toujours manger les fibres solubles d’abord. Mangez les fibres solubles dès que votre estomac est vide, et faites des aliments riches en fibres solubles la plus grande partie de chacun de vos plats et collations.

2) Limiter votre consommation de graisse à 25% de votre alimentation au maximum. Concentrez-vous sur les huiles mono-insaturées bonnes pour le coeur. Lisez les étiquettes des nourritures et demandez plus d’informations sur les plats servis quand vous mangez au restaurant.

3) Ne mangez jamais des aliments riches en matières grasses (même en petites portions) quand vous avez l’estomac vide ou sans fibres solubles en accompagnement. Mieux encore, ne mangez pas du tout d’aliments remplis de mauvaises graisses (saturées et/ou trans).

4) Éliminez tous les aliments déclencheurs de votre alimentation : viandes rouges, produits laitiers, aliments frits, jaunes d’œuf, café, soda gazeuse, alcool.

5) Ne mangez jamais (mais vraiment jamais) de fibres insolubles quand vous avez le ventre vide, en grandes quantités d’un seul trait, ou sans fibres solubles en accompagnement. Faites cuire, hachez ou transformez en purée des aliments riches en fibres insolubles pour les rendre plus sûrs.

6) Mangez de petites portions fréquemment, calmement et tranquillement (sans stress). Prendre des repas plus petits aide à mieux gérer vos troubles fonctionnels intestinaux.

7) Si vous n’êtes pas sûrs de quelque chose, ne la mangez pas. Cela n’en vaut pas la peine.

8) La nourriture est amusante et manger devrait être plaisante. Prenez le temps et faites l’effort de manger consciemment et avec plaisir, régalez-vous.

9) N’oubliez pas que vous avez le contrôle absolu et total sur votre alimentation. Personne ne peut vous forcer à manger quelque chose dont vous savez que vous ne devriez pas manger.

10) Faites des remplacements d’aliments créatifs, ne vous privez pas de tout. Utilisez du soja ou du riz en remplacement des produits laitiers, utilisez deux blancs d’œuf pour remplacer un œuf entier, essayez des versions végétariennes pauvres en matières grasses de viandes ou utilisez des poitrines de poulet sans peau et des fruits de mer, remplacez certaines huiles par des purées de fruit dans les pains ou gâteaux, utilisez les bouillons de légumes au lieu d’huiles dans des sauces, utilisez la poudre de cacao (qui est dépourvue de matières grasses) au lieu du chocolat de cuisine solide. Utilisez les herbes et des épices légères généreusement pour rehausser les saveurs.

Aliments à manger en cas de syndrome du côlon irritable

Les aliments riches en fibre soluble devraient former la base de tous les plats et collations, et doivent être la première chose à manger quand vous avez le ventre vide. Des aliments sans dangers pour votre syndrome du côlon irritable incluent le riz, les pâtes, les flocons d’avoine, le pain blanc frais, les céréales à base de riz, les tortillas à base de farine et de maïs, les carottes, l’igname, les pommes de terre et les patates douces.

Les aliments riches en fibre insoluble peuvent aussi être consommés, mais avec précaution. Ils ne doivent pas être mangés le ventre vide, et doivent être consommés seulement en petites portions à côté des aliments riches en fibres solubles. Les aliments riches en fibre insoluble incluent la farine complète de blé, le pain complet au blé, les céréales, le muesli et le son, les pains à base de grains entiers, les graines, les noix, les haricots et le popcorn.

Aliments à éviter en cas de syndrome du côlon irritable

Les aliments déclencheurs doivent être évités à tout prix. Toutefois, il n’y a pas vraiment de règles absolues quand il s’agit des aliments à éviter absolument en cas de colopathie fonctionnelle, parce qu’une variété de facteurs (hormones, stress, etc.) peut affecter la sévérité des symptômes du côlon irritable.

Cela veut donc dire que vous pourriez constater qu’un aliment vous pose problème lors d’un repas puis que le même aliment ne cause aucun problème une autre fois. Il est également important de garder en tête que le simple fait de prendre un grand repas peut exacerber les symptômes du côlon irritable, peu importe les types d’aliments consommés.

Les aliments à éviter si vous souffrez du côlon irritable sont :

  • Viandes rouges,
  • Produits laitiers (si vous souffrez d’une intolérance au lactose),
  • Jaunes d’oeuf,
  • Aliments frits et gras (frites, margarine, chips, etc.),
  • Lait de coco,
  • Aliments contenant des édulcorants artificiels et des succédanés de sucre,
  • Légumes provoquant des flatulences (brocoli, chou, haricots, etc.),
  • Alcool,
  • Caféine,
  • Fruits (si vous souffrez d’une intolérance au fructose).

L’alimentation doit être pauvre mais pas dépourvue en matières grasses (car il y en a de bonnes). Finalement, des suppléments tels que l’essence de menthe (poivrée) et le fibre de robinier devraient être utilisés pour minimiser davantage les symptômes.
Essayez de prendre quelques minutes après chaque repas (voire à chaque fois que vous mangez quelque chose) pour noter dans un journal alimentaire vos consommations alimentaires et les symptômes observés, afin de garder un historique des aliments que vous mangez et savoir lesquels éviter.

Source : regimesmaigrir.com

commentaires

commentaires

Alain :