La longueur des doigts d’une femme détermine son sens de l’orientation !!!

Pour évaluer le sens de l’orientation d’une femme, il suffirait de regarder la longueur de ses doigts. Un index plus court que l’annulaire, signe d’une exposition à la testostérone in utero, serait révélateur d’une meilleure faculté à se repérer dans l’espace.

L’exposition in utero à la testostérone détermine la longueur des doigts

L’étude de la longueur des doigts d’une femme serait un bon indicateur pour estimer la qualité de son sens de l’orientation. C’est ce que révèlent des chercheurs de la Norwegian university of science and technology (NTNU), dans une étude publiée dans la revue Behavioural Brain Research. Si une femme a un index plus court que son annulaire, elle aurait plus de facilités que les autres à se repérer dans l’espace.

Plus que la longueur des doigts, c’est en fait l’exposition, in utero, des femmes à certaines hormones qui serait responsable de cette faculté, ou non, à s’orienter facilement. Les chercheurs expliquent en effet que c’est l’exposition d’un embryon à une dose plus importante de testostérone qui peut être déterminante dans la qualité du sens de l’orientation. Or, un index plus court que l’annulaire serait le signe de cette exposition à la testostérone.

La testostérone est responsable de la qualité du sens de l’orientation

Pour confirmer cette théorie, les scientifiques ont demandé à 42 femmes de se prêter à une étude clinique. Ces dernières ont été séparées en deux groupes après que leurs doigts ont été mesurés. Au premier groupe a été administré 0,5 milligramme de testostérone quand un placebo a été donné aux autres. Les femmes ont ensuite été soumises à des exercices pour évaluer leur sens de l’orientation.

Conclusion sans appel : les femmes qui ont reçu une dose de testostérone ont révélé une meilleure faculté à se repérer dans l’espace. Mieux encore, celles dont l’index était plus court que l’annulaire, et qui, en plus, avaient reçu cette dose d’hormones, se sont montrées encore plus performante.

commentaires

commentaires