insomnie : trucs et astuces pour l’éloigner

J’ai fait la rencontre de l’insomnie très jeune dans ma vie. Les souvenirs les plus anciens que j’ai remontent à l’âge de 5 ou 6 ans. J’étais toute jeune, dans le temps où je n’avais pas de cadran sur ma table de chevet, et ma mère fermait le plafonnier pour que je puisse m’endormir. J’essayais fort, mais rien n’y faisait, j’étais incapable de trouver le sommeil. Alors, je lisais des aventures de Martine ou des histoires d’un livre de contes pour essayer de me fatiguer un peu.

À l’adolescence, ça s’est empiré jusqu’au point où deux, trois heures de sommeil par nuit, c’était courant. Évidemment, je n’étais pas la plus concentrée en classe le lendemain de ces nuits. M’endormir rapidement, rester endormie toute la nuit d’un sommeil profond et réparateur, me réveiller en étant reposée et prête à commencer la journée, c’était pratiquement une utopie. Mon insomnie m’a même valu le surnom du « Hibou » dans ma famille.

Au fil des ans, en désespoir de cause et en essayant d’occuper ces heures d’éveil en plein milieu de la nuit, j’ai testé une panoplie de trucs et d’astuces pour m’endormir. Grâce à quelques-uns de ces trucs, j’ai réussi à faire en sorte que l’insomnie ne me rende visite qu’une fois de temps en temps.

Voici les trucs (tous naturels et sans danger) qui m’aident le plus à garder l’insomnie à bonne distance :

  1. Boire une tisane

Une bonne tasse de tisane bien chaude dont le mélange est expressément conçu pour favoriser le sommeil a un effet relaxant et commence bien le processus d’endormissement. Presque chaque compagnie qui produit du thé et des tisanes a sa version de la tisane pour le sommeil et ce sont de petites perles.

  1. Prendre un bain avec Komyo

En continuant dans le thème de l’eau chaude, un bon bain chaud est reconnu pour détendre les muscles et favoriser la détente. Pour maximiser les effets bénéfiques de notre trempette dans l’eau chaude, j’utilise le bain moussant de la collection Komyo qu’on retrouve à la boutique Dans un Jardin, un mélange « aux huiles essentielles de marjolaine (soulage les tensions), de lavande (reposant), d’ylang-ylang (calmant), d’eucalyptus (purifiant) avec des extraits de thé vert Matcha. »* C’est littéralement une merveille!
P.S. : Le produit est super bon pour ceux qui sont courbaturés après leur entraînement ou même pour les personnes souffrant de douleur chronique.

  1. Lire des nouvelles

Beaucoup aiment lire avant de s’endormir, mais lire un livre enlevant ou dont l’histoire nous fascine complètement, ce n’est pas idéal pour favoriser le sommeil. On veut savoir ce qui va se passer avec les personnages et même si on a placé le livre sur la table de chevet, on continue d’y penser et la pensette, ça n’aide pas à s’endormir rapidement. Mais l’option de lire de petites histoires courtes avec un début, un milieu et une fin en quelques pages ou dizaines de pages permet de satisfaire la soif de lecture sans toutefois garder l’esprit occupé après avoir fermé son livre. On retrouve de nombreux recueils de nouvelles dans les librairies ou dans les bibliothèques.

  1. Éviter les écrans lumineux

Je vais vous éviter l’explication complète de la raison pour laquelle les écrans lumineux sont néfastes pour l’endormissement, mais en vous informant un peu sur le sujet, vous comprendrez facilement. Bref, mieux vaut éviter de faire du Facebook sur votre téléphone cellulaire avant de vous coucher!

  1. Manger une collation nocturne

Pour ce truc-là, je dois avouer que je n’ai aucune idée si ça peut en aider d’autres. Si je tourne dans mon lit depuis trop longtemps, je me rends dans la cuisine, je mange une collation neutre (une barre chocolatée n’aide vraiment pas à se rendormir…) et je réussis à me rendormir rapidement. La digestion endort. On peut utiliser à son avantage ce principe (ce n’est pas pour rien que dans de nombreux pays, les gens font la sieste après le dîner).

  1. Vider sa tête de tous ses tracas

Je sais, ce n’est vraiment pas le truc le plus facile, mais c’est clairement le plus efficace. En gardant un cahier et un crayon près de son lit, on peut écrire les choses qui nous tracassent ou une liste de ce qu’on a à faire le lendemain, car si on ne l’écrit pas, on continue d’y penser de peur de l’oublier et on ne s’endort jamais.

  1. Sortir de son lit après trente minutes

Un conseil de mon médecin est que si au bout de 30 minutes on n’est toujours pas endormi, on sort un peu de son lit, on s’occupe un peu 5 à 15 minutes et on retente le sommeil. On continue comme ça jusqu’à temps de s’endormir.

Il y a plusieurs autres méthodes pour tenter de trouver le sommeil, mais ce sont celles qui fonctionnent le plus pour moi. Généralement, j’allie leurs forces pour augmenter mes chances de m’endormir et garder une bonne hygiène de sommeil. Environ une heure avant de me coucher, je ferme mon téléphone et tous mes écrans, je prends un bain chaud au Komyo en lisant des nouvelles, je bois ma tisane et je vide ma tête sur un papier. En créant une routine du sommeil, il est plus facile de vaincre l’insomnie. Et il important de noter que faire varier trop les heures où l’on se couche contribue au cycle d’insomnie, alors la routine est bien utile…

Source: lafabriquecrepue.com

commentaires

commentaires

Alain :