Ces astuces vraiment efficaces pour enfin arrêter de fumer !!!

« Le tabac c’est tabou, on en viendra tous à bout ! »

Comme les acteurs du Pari nous l’ont prouvé avec beaucoup d’humour, arrêter la cigarette relève souvent du parcours du combattant, contre un adversaire de taille pire que la nicotine : vous !
Pour s’éviter les poumons noircis et certaines maladies graves, il existe un tas de conseils simples et efficaces pour véritablement s’arrêter de fumer.

Les voici !

1. Fixez-vous une date pour arrêter et tenez vous y.

La meilleure ? Aujourd’hui. Pourquoi remettre à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui, hum ?

2. Jetez tout ce qui a trait à votre addiction

Cigarettes, cendriers, briquets et même allumettes. Oui, même ces briquets super jolis et ce paquet vide que vous conservez « juste en souvenir ».

3. Faites le point

Listez-y les bienfaits et inconvénients de la cigarette. Vous allez avoir une colonne bien plus remplie que l’autre vous verrez. Surlignez ou entourez les pires inconvénients qu’entraîne la consommation de tabac au quotidien pour vous, c’est ça qui vous aidera à avoir toute la motivation nécessaire.

4. Encouragez-vous

Parfois, il suffit d’un regard vers la photo de sa fille de 3 ans ou d’une phrase inspirante pour vous aider à tenir.
Partant de ce constat, écrivez-vous des phrases d’encouragements sur des post-il que vous collerez partout et accrochez à vos murs des photos.

5. Demandez un peu d’aide à vos proches

Vous pouvez aussi demander à vos proches de vos écrire un tas de petits mots d’encouragement, à coller partout : sur la porte de votre placard, votre tiroir à chaussette, votre frigo. Le but : se motiver constamment tout en se sentant soutenu.

6. Évitez les endroits enfumés pendant un moment

Lors des premières semaines, il est parfois compliqué de se raisonner. Le manque, les habitudes qu’on a pu prendre, tout ça joue en votre défaveur. C’est pourquoi il est souvent préférable d’éviter les lieux enfumés pendant quelques temps, au moins durant les premières semaines.
De même, dites à vos amis fumeurs qu’ils essaient d’éviter de vous fumer sous le nez en soirée, ce serait sympa.

7. Il faut chasser la notion de plaisir qui y est souvent associée

La plupart du temps ceux qui ne parviennent pas à s’arrêter de fumer malgré tous les efforts du monde sont ceux qui associent le plus la cigarette à un véritable plaisir.
Si vous êtes du genre à idéaliser les bienfaits de la cigarette sur votre corps : ça vous détend, ça vous occupe en pause, ça vous permet de résister à la pression… rappelez-vous qu’elle cause des dégâts considérables à votre corps !

8. Trouvez-vous un plaisir alternatif !

Si vous ne parvenez pas à chasser la notion de plaisir à ce geste, alors tâchez de vous concentrer sur une nouvelle occupation. Quelque chose qui vous fera oublier la cigarette.
Évitez la nourriture, privilégiez plutôt le sport par exemple. Se dépasser nous aide à nous sentir mieux dans notre corps ! Et le fait de pouvoir se défouler quand on ne peut plus tirer comme un malade sur sa cigarette, ça fait du bien !

9. Changez votre routine

C’est le moment de repenser vos habitudes. Changez d’endroits pour aller boire un verre et fixez-vous de nouvelles choses à faire lors des temps morts où vous aviez l’habitude de fumer : après un repas, après l’amour, lors de la pause de 16h… Lorsque vous aurez coupez court à ces habitudes, vous aurez fait un énorme pas, car ce sont elles qui sont les plus difficiles à évacuer les premiers mois.

10. Ne retouchez jamais à une cigarette, même en soirée !

Si arrêter de fumer se révèle si difficile, la rechute est elle très aisée. Une taffe et c’est le travail de mois entiers qui est fichu par terre. Soyez ferme, refusez toute cigarette même en soirée, c’est le moyen le plus sûr de continuer à être fier de ce que vous faites. Souvenez-vous de tous les efforts que vous avez déployé jusqu’ici pour arrêter… ce serait dommage de tout gâcher.

11. Misez sur le temps

Les premiers jours sont assez difficiles, mais ce sont souvent les premières semaines qui s’avèrent les plus compliquées : le temps de se défaire de nos vilaines habitudes et de les remplacer par des nouvelles. Une fois que tout ce chemin aura été fait, vous ne verrez plus la nécessité de fumer.

D’ailleurs, voilà ce qui se passe dans notre corps quand on arrête de fumer après un mois, un an ou dix ans.
12. Evaluez les économies faites !

Une fois que vous aurez passé tout ça, évaluez les économies ainsi faites ! Vous verrez, vous ressentirez là encore un sentiment de satisfaction assez génial. Une application fait d’ailleurs le calcul pour vous (celle de Tabac Info Service), si ça peut jouer tout au long de votre « sevrage » côté motivation, n’hésitez pas à regarder la cagnotte monter aussi souvent que nécessaire.
13. Prenez des vacances !

Mieux encore que le point précédent : vous pouvez rendre ça moins fictif en misant sur, par exemple, un virement permanent de compte à compte pour épargner tout le budget que vous consacrez habituellement à vos paquets de cigarette.

Au bout de quelques mois, vous pouvez partir en vacances avec l’argent ainsi épargné. Voyez le comme une concrétisation physique des bienfaits de cet arrêt du tabac !

Et si vous n’y parvenez pas seul, sachez qu’il existe un tas d’applis, de livres ou de tabacologues pour vous accompagnez dans ce combat. A tester également l’hypnose ou encore l’acupuncture, qui apportent parfois une aide précieuse.

 

commentaires

commentaires