Attention : 10 aliments nocifs pour votre santé à éviter !!!

Ces aliments trompeurs risquent de vous causer de graves ennuis de santé… Une liste à connaître et à diffuser ! 

1. Les noyaux de certains fruits

Les noyaux de certains fruits

Les noyaux de fruits peuvent être dangereux pour la santé s’ils sont consommés en grande quantités.

En effet, ils contiennent des toxines appelées « acides cyanogènes » qui, une fois ingérées, se transforment en cyanure, un poison mortel.

Ne mangez donc pas les noyaux des cerises, des abricots, des prunes, des pêches et des mirabelles !

2. Le manioc cru

Le manioc cru

Le manioc est la racine d’un arbuste tropical qu’on mange souvent pour son fort taux glycémique (favorable aux personnes hypoglycémiques) ou comme substitue à la farine de blé.

Il existe deux variétés de manioc : amer et doux. Si vous pouvez manger le manioc doux cru sans problème, on vous déconseille vivement de consommer du manioc amer cru dont les glucosides cyanogènes peuvent entraîner un empoisonnement au cyanure.

3. Le hákarl

Le hákarl

Le hákarl est un plat islandais à base de chair de requin du Groenland.

Ce requin est particulièrement toxique car il n’a pas de rein et se débarrasse de son urine en suant. C’est donc sa teneur en acide urique le rend toxique.

Mais les islandais le dégustent généralement après l’avoir enterré sous du gravier puis laissé sécher quatre à cinq mois, ce qui supprime sa toxicité… Mais ne le rend pas plus appétissant !

4. Les feuilles de rhubarbe

Les feuilles de rhubarbe

Les feuilles de rhubarbe sont bourrées de toxines qui peuvent entraîner de sérieux troubles et même un coma.

Veillez donc à bien nettoyer les tiges de votre rhubarbe avant de la consommer.

En revanche, ça fera du bon compost pour un sol calcaire !

5. Le fugu

Le fugu

Le fugu est un poison qu’on consomme traditionnellement au Japon.

Mais celui qu’on appelle aussi poisson-globe n’est pas à mettre entre les mains de n’importe quel cuisinier !

En effet, certaines de ses parties contiennent de la tétrodotoxine, une substance toxique capable de paralyser les muscles et de provoquer un arrêt respiratoire.

6. Les haricots rouges crus

Les haricots rouges crus

Le haricot rouge est le haricot sec le plus consommé au monde.

Et pour cause, il est riche en protéines, en calcium, en magnésium, en potassium, en vitamine B9…

Oui, mais ne vous risquez pas à le consommer cru, car il contient des quantités élevées de phytohémagglutinine qui peuvent provoquer des empoisonnements mono-gastriques chez l’homme.

7. Le blaasop à rayures argentées

Le blaasop à rayures argentées

Le blaasop à rayures argentées est un poisson qu’on trouve dans l’océan indien et dont la peau, le foie et les organes reproducteurs contiennent un poison.

Ce poison peut entraîner une paralysie musculaire et des troubles respiratoires si le poisson, que l’on consomme tout de même, est mal préparé !

8. Du Sannakji

Du Sannakji

Pour déguster ce plat coréen, il faut être très très motivé !

En effet, ce poulpe se déguste vivant et difficilement : les ventouses de ses tentacules peuvent s’accrocher au palet, sur la langue ou à la gorge, et provoquer un étouffement.

Si vous souhaitez tout de même tenter l’expérience, rendez vous en Corée du Sud et pensez à bien le croquer !

9. Les palourdes de sang

Les palourdes de sang

Si leur doux nom ne vous a pas déjà fait fuir, on ne saurait que trop vous conseiller d’éviter de manger des palourdes de sang !

En effet, ces palourdes traditionnellement consommées en Chine nichent un bon nombre de virus et des bactéries comme l’hépatite Aet E, la typhoïde et la dysenterie.

10. Des noix de cajou crues

Des noix de cajou crues

Si on elles sont inoffensives et très appréciables cuites, consommées crues, les noix de cajou sont très nocives.

En effet, elles contiennent  de l’urushiol, une substance toxique qui peut provoquer des réactions inflammatoires.

Bon appétit !

Source : passeportsante.net

commentaires

commentaires