À quelle fréquence faut-il aller voir son médecin ?

Les personnes qui n’ont jamais eu de graves soucis de santé se demandent souvent s’il est important de se rendre régulièrement chez son médecin. La réponse est oui. Mais à quelle fréquence doit-on se rendre chez son généraliste ?

Ce n’est pas parce qu’on est en bonne santé qu’il ne faut pas faire des visites régulières chez son médecin traitant. Les autorités sanitaires recommandent de se rendre chez le médecin au moins une fois par an. Cette visite est indispensable, car on peut se croire en bonne santé sans détecter les premiers symptômes d’une maladie grave. Certaines pathologies ou cancers se développent en effet silencieusement avant de faire des dégâts importants.

Se rendre tous les ans chez son médecin généraliste

Cette recommandation est encore plus indiquée pour les personnes qui ont des comportements à risque : consommation régulière ou excessive d’alcool ou de tabac, prise de drogues, pratiques sexuelles non protégées, absence d’activité physique régulière… Le médecin recommandera alors de réaliser un bilan sanguin, qui permettra de donner un certain nombre d’informations plus précises sur leur état de santé.

Le généraliste n’est pas le seul médecin qu’il faut voir régulièrement. On recommande également de se rendre chez le dentiste une fois par an, ne serait-ce que pour un détartrage. Si vous fumez beaucoup ou si vous êtes un amateur de thé, ces rendez-vous pourront être encore plus fréquents. Un examen chez l’ophtalmologiste est conseillé tous les deux ans environ, sauf si on devait souffrir de fatigue oculaire ou d’un autre problème au niveau des yeux.

Les femmes devront ajouter une visite annuelle en plus à leur agenda : la visite chez le gynécologue. Là encore on recommande une visite tous les ans, sauf cas de grossesse ou de soucis particulier. Ces visites sont indispensables notamment pour détecter certains cancers comme le cancer du sein ou le cancer du col de l’utérus. Le gynécologue réalisera en effet une fois par an un frotti vaginal et une palpation des seins pour trouver une éventuelle tumeur. À partir de ses 40 ans, la femme devra pousser plus loin encore ces examens et réaliser une mammographie tous les 2 ans.

Médecine du travail : la réglementation a changé

La loi El Khomri a modifié les règles en matière de suivi médical des salariés. La visite médicale d’embauche systématique a été supprimée. Depuis le du 1er janvier 2017, cette visite a été remplacée par la visite d’information et de prévention. Cette visite doit se faire tous les 5 ans. Elle concerne tous les salariés qui occupent un poste qui ne présente pas de risques particuliers pour sa santé et sa sécurité ou celle de ses collègues. Elle doit être effectuée au plus tard dans un délai de 3 mois à compter de la prise effective du poste. Petite exception pour les travailleurs de nuit et les salariés de moins de 18 ans : la visite doit être réalisée avant leur prise en de fonction.

Cette visite ne se substitue pas à la visite annuelle chez son médecin généraliste. Elle permet uniquement d’interroger le salarié sur son état de santé, de l’informer sur les risques éventuels auxquels il pourrait être exposé et d’identifier si son état de santé ou les risques auxquels il est exposé nécessitent une orientation vers un médecin du travail.

Une nouvelle visite d’information et de prévention n’est pas nécessaire lorsque le travailleur en a bénéficié d’une dans les 5 ans précédant l’embauche, ou dans les 3 ans précédant l’embauche s’il s’agit d’un travailleur handicapé, d’un salarié titulaire d’une pension d’invalidité ou d’un travailleur de nuit.

Source : scribium.com

commentaires

commentaires