Digestion difficile : 7 conseils pour améliorer votre digestion.

Ballonnements, brûlures, constipation… rien de tel que ces petits désagréments pour nous gâcher le quotidien. En plus du confort physique que nous apporte une bonne digestion, celle-ci influence positivement notre sommeil et la beauté de notre peau alors veillons à notre digestion !

Ce n’est, d’ailleurs, pas pour rien que l’on dit souvent à quelqu’un qui a des problèmes de digestion :  »tu as une tête de constipé ! »

1) Fuyez le stress :

igere son stress

 

 

 

 

 

 

Le stress est responsable de bien des tracas digestifs c’est pourquoi il est indispensable de bien gérer ses émotions pour avoir une digestion harmonieuse. Maitrisez votre respiration : ample et profonde, elle va dénouer votre estomac et agir comme un massage sur votre intestin et améliorer votre transit.

2) Buvez suffisamment entre les repas :

boire

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour bien hydrater votre organisme, buvez beaucoup (eau, tisanes), de préférence entre les repas. En effet, les liquides ont pour effet de diluer les sucs gastriques ce qui entraine une réduction de la dissolution des aliments. N’oubliez pas de boire 1 verre d’eau, au lever, pour relancer l’organisme et ses fonctions digestives.

3) Mastiquez bien :

mastiquer

 

 

 

 

 

Une bonne digestion commence par une bonne mastication ! Mal mâchés, les aliments ont du mal à se dégrader en nutriments ce qui rend la digestion plus lente et plus difficile. De plus, une bonne et longue mastication permet à l’estomac d’adresser un message au cerveau qui pourra alors enclencher la satiété avant que l’on ait trop mangé. Ainsi, en mangeant doucement, en mastiquant bien, on facilite sa digestion et on maintient son poids !

4) Allégez vos repas :

alleger

 

 

 

 

 

Faites des repas simples car plus vous les compliquerez, plus les enzymes de la digestion auront du mal à récupérer les nutriments et s’ensuivra alors un ralentissement de votre digestion et de désagréables sensations de lourdeurs. Aussi, évitez les repas riches en graisses saturées (crème, beurre, huile de palme, charcuterie…) beaucoup trop lourdes pour l’estomac.

5) Si vous avez l’estomac fragile :

estomac fragile

 

 

 

 

 

 

Soyez vigilant car dans le parcours digestif, l’estomac est le premier organe en contact avec les aliments et cette rencontre peut parfois se révéler difficile voire violente : aïe les douleurs d’estomac ! Si vous êtes sujet aux brûlures ou remontées acides, limitez le café (la caféine augmente l’acidité gastrique), les épices forts, le piment, le poivre ou le gingembre,  et consommez le vinaigre et les boissons alcoolisées avec modération.

6) Si vous avez tendance à être ballonné :

ballonnement

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes sujets aux ballonnements, flatulences…  et vous supportez mal certains végétaux ? Ce n’est pas une raison pour vous priver de certains aliments :

  • Fruits et légumes crus : pris en milieu ou en fin de repas, les fruits et les légumes crus ont tendance à fermenter et peuvent provoquer un inconfort digestif. Consommez-les de préférence 1 ou 3 heures avant les repas. Les crudités, épluchées, épépinées seront mieux tolérées.
  • Les légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots secs…) provoquent souvent des flatulences. Pour remédier à cet inconvénient, pensez à les faire tremper toute une nuit puis rincez-les et faites les cuire dans de l’eau bicarbonatée.
  • Si vous aimez les crucifères (choux, brocolis, navet..), pour éviter leurs fâcheuses conséquences, faites les blanchir quelques instants à l’eau bouillante puis jetez l’eau et terminez par la cuisson de votre choix.

7) Si votre transit est paresseux :

transit

 

 

 

 

 

 

 

 

Mangez des aliments riches en fibres ! Les fibres sont présentent dans le monde végétales et leur est primordial dans le transit.

fibres

 

 

 

 

 

 

Les fibres solubles des fruits et des légumes nourrissent notre flore intestinale. Elles régulent l’appétit ; diminuent l’absorption des sucres et des graisses ; contribuent à la régulation du taux de cholestérol et de la glycémie.

Les fibres insolubles des légumineuses et des céréales complètes ou semi-complètes augmentent le volume des selles en fixant l’eau et en accélérant le mouvement péristaltique des intestins. D’ailleurs si vous mangez régulièrement des légumineuses, vous devrez moins vous préoccuper de la teneur en fibres de votre alimentation et inutile d’acheter du son ou des aliments enrichis en son. Certaines légumineuses contiennent en effet 3 fois plus de fibres que les céréales complètes qui figurent pourtant parmi les meilleurs pourvoyeurs de fibres. Par exemple, 50 g de pois chiches apportent 13 g de fibres soit près de la moitié des besoins journaliers d’un adulte.

commentaires

commentaires