10 plantes pour soulager le mal de tête

Le mal de tête est très fréquent dans les pays industrialisés : plus de 80% des femmes et 66% des hommes en souffriraient régulièrement. Pour y remédier, il est possible de se tourner vers les plantes. Voici 10 plantes et leur posologie pour lutter contre les maux de tête.

La grande camomille contre les migraines

La grande camomille contre les migraines

On utilise depuis des siècles les feuilles de la grande camomille (Tanacetum parthenium) pour prévenir et lutter contre les migraines récurrentes. De nos jours, l’Organisation Mondiale de la Santé et l’ESCOP (European Scientific Cooperative On Phythotherapy) reconnaissent officiellement l’efficacité de cette plante herbacée originaire des Balkans pour la prévention et la diminution de la fréquence et de l’intensité des crises de migraine. On expliquerait en partie l’effet préventif de la grande camomille contre les migraines par la présence d’un agent actif dans les feuilles appelé la parthénolide.

Posologie : On préconise de mâcher de 125 mg à 250 mg de feuilles séchées par jour ou de prendre cette même quantité sous forme de gélules de poudre de feuilles séchées ou de feuilles lyophilisées (normalisées à 0,2% de parthénolide).

Bon à savoir : Il ne faut pas confondre la grande camomille avec la camomille allemande (Matricaria recutita) ou romaine (Chamaemelum nobile), deux plantes différentes et qui n’ont pas les mêmes propriétés pharmacologiques.

La menthe poivrée pour en finir avec le mal de tête

La menthe poivrée pour en finir avec le mal de tête

Probablement originaire du Moyen-Orient, la menthe poivrée (Mentha x piperita) est une plante vivace qui résulte d’un croisement entre la menthe verte (Mentha spicata) et la menthe aquatique (Mentha aquatica). On utilise l’huile essentielle de menthe poivrée, extraite des parties aériennes de la plante, par voie externe comme remède aux maux de tête. L’usage de cette huile essentielle est reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’ESCOP et la Commission E1. Une étude2 clinique avait montré l’efficacité de l’huile essentielle de menthe poivrée par voie externe pour atténuer le mal de tête (= céphalée de tension). Selon les résultats de cette étude, procéder à un massage circulaire avec une solution d’éthanol comprenant 10% d’huile essentielle de menthe poivrée soulagerait efficacement les maux de tête, autant qu’une dose de 1 000 mg d’acétaminophène (Tylenol®).

Posologie : Par voie externe, on recommande de déposer entre 2 et 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée pure ou diluée dans un peu d’huile végétale (par exemple l’amande douce) ou d’eau tiède sur le front, les tempes ou au niveau de la nuque et de masser circulairement les zones concernées. Si le mal de tête persiste, renouveler l’opération toutes les 15 à 30 minutes. Attention, il ne faut pas appliquer l’huile essentielle de menthe poivrée trop près des yeux.

Bon à savoir : Les huiles essentielles renferment de puissants principes actifs et sont contre-indiquées chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Il est indispensable de prendre certaines précautions et de respecter scrupuleusement les posologies. En cas de doute, demandez conseil auprès d’un professionnel de santé.

L’écorce de saule contre les maux de tête

L’écorce de saule contre les maux de tête

L’usage de l’écorce de saule blanc (Salix alba) dans le traitement des maux de tête est officiellement reconnu par la Commission E et l’ESCOP. En phytothérapie, on utilise généralement l’écorce des jeunes branches du saule blanc, un arbre vivant dans les régions humides de l’hémisphère nord (Europe, Russie, Asie Centrale, Afrique du Nord…) et pouvant atteindre une hauteur de 25 mètres. L’écorce de saule produit de la salicine, une substance active transformée par l’organisme en acide salicylique et dont la structure chimique est proche de celle de l’aspirine. Les propriétés fébrifuges (prévenir et faire disparaître la fièvre) et analgésiques (réduire la douleur) de l’écorce de saule blanc permettraient ainsi de soulager efficacement le mal de tête.

Posologie : Porter à ébullition entre 150 et 250 ml d’eau avec 2 à 3 g d’écorce de saule puis laisser mijoter pendant environ 5 minutes. On préconise de boire jusqu’à 4 tasses de ce mélange par jour. Il est également possible d’opter pour la prise quotidienne d’extrait normalisé en salicine : prendre 60 mg de salicine de 1 à 4 fois par jour.

Bon à savoir : L’écorce de saule est contre-indiquée chez les personnes allergiques à l’acide acétylsalicylique (Aspirine®). En cas de doute, il est préférable de consulter un professionnel de santé.

La Reine-des-prés, cette aspirine végétale

La Reine-des-prés, cette aspirine végétale

Tout comme l’écorce de saule blanc, la Reine-des-prés (Filipendula ulmaria), somptueuse plante herbacée vivace pouvant atteindre 1m50 et vivant dans les prairies ou les prés humides du continent européen, contient dans ses fleurs blanches des dérivés salicylés, de puissants agents actifs aux propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et fébrifuges. La Reine-des-prés, ainsi que l’écorce de saule blanc, sont d’ailleurs à l’origine de la découverte de l’acide acétylsalicylique, plus communément appelé l’aspirine. Grâce à sa forte teneur en flavonoïdes et en salicylés, on reconnaît l’usage de la Reine-des-prés dans le traitement des maux de tête. L’avantage de cette plante est que son utilisation n’entraîne pas d’effets secondaires sur l’estomac : contrairement à l’aspirine, les dérivés salicylés présents dans les fleurs de la Reine-des-prés protègent la muqueuse gastrique.

Posologie : Pour soulager les maux de tête, il est généralement recommandé de faire infuser 1 à 2 cuillères à soupe de fleurs séchées de Reine-des-prés dans 250 ml d’eau bouillante, de filtrer la préparation et de boire jusqu’à 3 tasses de tisane par jour.

Bon à savoir : Les personnes allergiques à l’aspirine ne doivent pas utiliser cette plante dans le traitement des maux de tête.

Le pétasite pour prévenir les crises de migraine

Le pétasite pour prévenir les crises de migraine

En phytothérapie, on utilise les extraits normalisés de rhizome de pétasite (Petasites officinalis) pour prévenir et traiter les attaques de migraine. Deux essais cliniques publiés au début des années 2000 ont démontré l’efficacité de cette plante herbacée dans la prévention de la migraine. Dans l’étude la plus ancienne1, la prise quotidienne d’extraits normalisés de pétasite (Petadolex®) pendant 3 mois a permis de diminuer significativement la fréquence des crises de migraine. Le second essai2 a clairement confirmé les résultats du premier, les participants ayant pris chaque jour 150 mg d’extrait de pétasite durant 4 mois ont constaté une forte baisse des attaques de migraine.

Posologie : Les personnes plus sujettes aux crises de migraine peuvent prendre au cours d’un repas entre 50 mg et 75 mg d’extrait normalisé de pétasite, 2 fois par jour pendant 4 à 6 mois.

Bon à savoir : A l’état brut, le pétasite renferme des substances (= alcaloïdes de pyrrolizidine) toxiques pour les poumons et le foie. Les extraits normalisés de rhizome de pétasite, quant à eux, ne sont pas dangereux et sont très bien tolérés par l’organisme.

Lire la suite 

commentaires

commentaires