5 aliments pour un cerveau en forme !

Les moules pour garantir l’énergie du cerveau

moules-cerveaux

 

Le cerveau a besoin de glucides, mais il lui faut aussi de l’oxygène pour produire de l’énergie. Quelques minutes sans comburant (oxygène) ou sans carburant (glucose), et c’est la mort assurée pour les neurones. Une simple réduction momentanée de leurs apports, en revanche,  les empêche de fonctionner de manière optimale. Cette diminution peut provenir de l’oxygène.

 En effet, pour que celui-ci parvienne jusqu’au cerveau, il faut qu’il soit transporté par les globules rouges de l’organisme. Pour cela, ses cellules doivent obligatoirement contenir suffisamment de fer puisé dans les aliments consommés. Si ça n’est pas le cas, on s’expose à une carence qui nuit aux performances intellectuelles : diminution de l’attention, troubles d’humeur, pertes de mémoire… Des études ont d’ailleurs prouvé son rôle dans le développement cérébral1comme dans la modulation des performances cognitives.
 Quoi de mieux, alors, que les bivalves marins, et notamment les moules, pour s’assurer d’un taux de fer suffisant ? D’autant plus, que les moules contiennent un haut taux de fer héminique, bien plus assimilable que le fer contenu dans les produits végétaux. Ces petits mollusques ont d’autres cordes à leurs arcs : en plus d’être goutu et de contenir des acides gras oméga-3, ils sont particulièrement riches en vitamines B2 et B12, dont le rôle pour  le bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux, est très important.

Autres aliments riches en fer : Viandes rouges, abats, mollusques, légumes verts, légumineuses, pains et céréales à grains entiers, farines et céréales enrichies de fer, quinoa, mélasse verte, graines de citrouille, épinards, lentilles.

« Retour   1  2  3  4  5   Lire la suite

commentaires

commentaires